Episode 1- Dossier spécial fibrE 

Mon premier est transparent

Mon deuxième est plus fin qu’un cheveu

Mon troisième peut être tiré sur des milliers de kilomètres

Mon tout permet de transporter une quantité astronomique d’informations à la vitesse de la lumière

Qui suis-je ?

La fibre !

Ce fil de verre transparent, est capable de transporter une très grande quantité de données à la vitesse de la lumière sur plusieurs centaines, voire milliers, de kilomètres.

Son déploiement est l’un des chantiers les plus ambitieux jamais réalisé et nécessite la création d’un nouveau réseau totalement indépendant du réseau téléphonique cuivre de l’adsl.

Plus performante que cette dernière, la fibre optique est capable d’acheminer des débits plus élevés et de meilleure qualité.

Le saviez vous ?

Le FttH (Fiber to the Home – Fibre jusqu’à l’abonné) correspond au déploiement de la fibre optique depuis le nœud de raccordement optique (lieu d’implantation des équipements de transmission de l’opérateur) jusque dans les logements ou locaux à usage professionnel. Le FttH permet de bénéficier de tous les avantages techniques de la fibre sur l’intégralité du réseau jusqu’à l’abonné.

Pourquoi faire ?

Au même titre que l’eau et l’électricité, la fibre optique est devenue un outil indispensable et ancré dans notre quotidien. L’accès au Très Haut Débit renforce la compétitivité et l’attractivité des territoires tout en accompagnant la modernisation des services publics – y compris dans les zones rurales. Au-delà des aspects économiques, le développement de la fibre optique renforce l’accessibilité aux usages et services numériques avec un accès aux toutes dernières technologies et objets connectés.

La fibre optique est aussi le support d’innovations nombreuses permettant notamment de compenser l’isolement de certaines populations : télémédecine, démarches administratives dématérialisées, soutien scolaire interactif, formation à distance, visites virtuelles…

Une France 100% connectée, c’est donc un atout supplémentaire pour développer l’économie et l’emploi notamment dans les territoires ruraux !

à découvrir prochainement…

L’épisode 2 – Le plan Très Haut Débit : Un projet territorial de grande ampleur

Le Dossier Spécial Fibre, une série documentaire de 4 épisodes pour tout comprendre des enjeux de la fibre optique

Avec l’Axione Academy, Axione lance son offre de formation interne sur-mesure

La croissance de l’activité d’Axione et l’intégration de nouveaux collaborateurs ont fait émerger un besoin prégnant de formation pour de nombreux métiers .

C’est dans ce contexte que nous avons créé Axione Academy. Notre ambition est de proposer une offre de formation interne adaptée à nos métiers, d’ancrer une culture de transmission des savoirs, déjà bien présente, tout en accompagnant le développement des compétences de l’ensemble des collaborateurs.

Les premières briques de cette université d’entreprise sont posées. Deux formations sont d’ores et déjà dispensées via Axione Academy : le cursus des chargés de recherche et négociation et la formation Mesures à destination des techniciens fibre optique. D’autres sont en cours de conception notamment pour les chargés d’études, avec une approche digitale incluant des modules en ligne et des classes virtuelles. De nouvelles formations verront le jour au fil de l’eau en fonction de l’émergence de nouveaux besoins.

ZOOM sur le cursus des chargés de recherche et de négociation

Ces photographies ont été réalisées le 22 septembre dans le respect des mesures sanitaires locales en vigueur au moment de sa prise de vue

A l’origine de cette initiative, Yannick Antoine et Gauthier Nanoux ont eu la volonté d’accompagner et de professionnaliser le métier de chargé de recherche et négociation, stratégique pour l’activité réseaux mobiles d’Axione.

Aucune formation sur le marché ne répondant au besoin, ils ont choisi de concevoir cette formation en interne en s’appuyant sur des experts métiers.

Le cursus des chargés de recherche et de négociation a vu le jour en septembre. Il a été intégralement conçu et animé par Badiss Azzoug (Responsable Opérationnel Déploiement Initial) et Stéphane Mouveaux (Responsable MOC DI Nord). Les deux jours de formation ont été l’occasion pour les formateurs de partager avec les chargés de recherche et négociation le process du déploiement de sites neufs en radio et les bonnes pratiques du métier. Les participants venus de la France entière, ont bénéficié d’une formation riche en échanges avec des cas pratiques, des mises en situation et les conseils d’un avocat.

Cela a été également l’occasion pour les participants de partager leur expérience et rencontrer leurs pairs.

Chacun est reparti avec un book recensant le savoir existant sur le métier chez Axione, véritable document de référence pour les chargés de recherche et négociation.

Badiss et Stéphane ont quant à eux, suivi une formation de formateur et sont maintenant identifiés formateurs internes Axione Academy.

Un grand merci à tous ceux qui ont participé à la réussite de ce projet !


AUTRES actualités:

  • Le déploiement de la fibre optique: un projet territorial de grande ampleur

  • Des bureaux d’entreprise 100% connectés dans le nouvel immeuble « Grand Central »

Dans le cadre des journées de l’innovation organisées par Avenir84 avec le soutien du Département de Vaucluse et de l’Agence nationale de la Cohésion des Territoires (ANCT), Vaucluse Numérique a participé à une table ronde déclinée sur trois jours, du 6 au 8 octobre.

Autour de cette table étaient réunis des représentants d’associations du numérique, des services publics et du travail social, mais aussi diverses entreprises de la French’tech Grande Provence. Cette conférence, qui s’inscrit dans le programme National Numérique en Commun (NEC) locales, avait pour thème “Les mutations numériques et Très Haut Débit : quels impacts pour les territoires, les habitants et les activités”.

A cette occasion, Vaucluse Numérique a rappelé le rôle qu’il portait dans le projet du Département en tant que Délégataire de Service Public, mais également l’impact du déploiement de la fibre optique sur le territoire et son aménagement. En effet, Vaucluse Numérique contribue à l’enrayement de la fracture numérique en déployant la fibre partout et pour tous en zone d’intervention publique du département.

Cet accès au Très Haut Débit renforce la compétitivité et l’attractivité du territoire tout en accompagnant les différents acteurs économiques publics ou privés dans leur transformation digitale.

Outre sa mission propre de délégataire de service publique Vaucluse Numérique est un acteur important des solidarités territoriales avec la mise en place de formations locales liées aux métiers de technicien FttH, l’emploi de plus de 250 personnes et la réalisation d’au moins 15000 h d’insertion pour le projet de déploiement.

Cyril Carlin, Directeur de Concession Vaucluse Numérique.

Cette table ronde a permis à Vaucluse Numérique de préciser que ce réseau très haut débit constituait le terreau nécessaire au développement des usages et des services à venir. La disponibilité du très haut débit sur tout le département fait du territoire vauclusien une terre d’accueil privilégiée de tous les entrepreneurs dans un monde de plus en plus numérique.

A propos de Vaucluse Numérique Le Département de Vaucluse a souhaité mettre en place un réseau départemental numérique haut et très haut débit pour renforcer l’attractivité et le dynamisme de son territoire. Cette mission a été confiée à Vaucluse Numérique, délégataire de service public (DSP) du Département, qui a déjà déployé 5000 km de cette infrastructure en fibre optique et mis en service les 70 000 premières prises FTTH (fibre jusqu’aux foyers).

Isabelle Spanneut, Directrice des Ressources Humaines Axione était l’invitée de Compétences, l’émission radio qui parle de recrutement sur bfm business !

Le poadcast de l’émission Compétences sur BFM BUSINESS

iNTERVIEW mediarh.com – Alexandre Lichon

Mediarh.com : Qu’est ce qui caractérise votre entreprise ?

Isabelle Spanneut : Axione, c’est d’abord une aventure industrielle et humaine qui a démarré en 2003 pour répondre à la problématique de l’aménagement numérique des territoires, avec une ambition : rendre internet accessible à tous et partout.
Concrètement, nous concevons, construisons, finançons exploitons des réseaux télécom fibre et radio utilisés ensuite par les opérateurs télécoms comme Orange, SFR, Bouygues Telecom, Free et les autres…
Le pari lancé en 2003 est gagné ! Axione détenue aujourd’hui par Bouygues Energies & Services et Vauban Infrastructure Partners filiale de Natixis, réalise avec 2200 collaborateurs un chiffre d’affaires consolidé de 550 millions d’euros. C’est une entreprise porteuse de projets d’envergure et leader sur le marché de l’aménagement numérique des territoires.

A quel besoin répond votre recrutement ?

Nos effectifs ont doublé en 2 ans, et cette année encore nous poursuivons une politique de recrutement dynamique et ambitieuse avec plus de 500 postes ouverts.
Axione est au cœur d’un marché en plein essor, porté par les nouveaux usages numériques.

Quels sont les postes à pourvoir ?

Ces 500 postes sont à pourvoir sur l’ensemble du territoire national en CDI.
Pour concevoir, construire et maintenir nos réseaux fixes et mobiles, nous recherchons de nombreux profils ; des techniciens télécoms, chargés d’études conception, chefs de projets, et ingénieurs travaux.
Pour gérer notre système d’information, nous recrutons également des développeurs, et administrateurs outils.
Pour exploiter les réseaux fixes et mobiles nous recrutons des ingénieurs et architectes réseaux…
Les fonctions transverses sont également représentées car nous recherchons également très régulièrement des postes de contrôleurs financiers et administrateurs de vente par exemple.

Quelles sont les valeurs à partager ?

Au-delà des valeurs du Groupe Bouygues Construction que nous partageons, je parlerais d’une culture d’entreprise qui repose sur l’entreprenariat, l’esprit d’équipe, la bienveillance et la responsabilisation de nos collaborateurs.

Quels sont les plus que vous offrez ?

Travailler au sein d’Axione permet à chacun de participer à un projet d’entreprise ambitieux et porteur de sens, celui de changer la vie des gens et des entreprises.
Pour cela, nous sommes ouverts à tous types de profils et pouvons offrir à des personnes éloignées de l’emploi l’opportunité de nous rejoindre et d’être ensuite formées à nos métiers.
Par ailleurs, dans un contexte de forte croissance et de par la diversité de ses métiers, Axione offre des perspectives d’évolution réelles et rapides en France et désormais à l’international.
En effet, nous avons pour ambition en 2020 d’exporter outre-Manche le modèle français de l’infrastructure fibre optique mutualisée ce qui engendrera des besoins en ressources à moyen terme.
Rappelons également qu’Axione est adossé au groupe Bouygues Construction et peut offrir à ce titre des parcours de mobilité diversifiés à nos collaborateurs.

Pour découvrir toutes nos offres d’emploi

Retrouvez l’émission Compétences sur: MediaRH.com

Retour sur la présentation des plans de déploiement en Vaucluse dans le cadre du plan 100% très haut débit pour 2022.

Au programme de cette journée organisée par Vaucluse Numérique: la visite d’installations dans la commune de Courthézon;  la présentation technique des plans de déploiement par les Services du Département ; et enfin les signatures des conventions du second Plan de déploiement.

Cet événement s’est déroulé en présence de : Julien Aubert, Député de la 5ème circonscription du Vaucluse ; Bertrand Gaume, Préfet du Vaucluse ;  Jean-Marie ROUSSIN, Président de la Commission Economie Développement numérique du Conseil départemental de Vaucluse – Claude AVRIL,  Maire de Châteauneuf-du-Pape – Alain ROCHEBONNE, Maire de Courthézon – Laurent ROJEY, Directeur de l’Agence du Numérique – Richard CURNIER, Directeur Régional de la Caisse des Dépôts – Éric JAMMARON, Président de Vaucluse Numérique – et des Présidents des intercommunalités qui co-financent le déploiement de la fibre optique dans la zone d’intervention publique.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Plus de 7 500 km de câbles de fibre optique seront déployés d’ici mi-2021 sur la zone d’intervention publique du Vaucluse, soit la distance d’Avignon à Salvador au Brésil.

Pour en savoir plus sur le plan Très Haut Débit dans le Vaucluse

Quel est ton métier ?

Je suis Responsable Ressources Humaines pour le projet Mégalis en Bretagne. Je suis en charge du recrutement, du suivi des collaborateurs, de la mise en place de la clause d’insertion, je réponds globalement à tous les sujets RH locaux..

Comment as-tu rejoins Axione ?

Je faisais déjà partie du groupe. J’étais chez Bouygues Construction depuis 2007. J’étais chargée de mission diversité et égalité des chances, lorsque, grâce à une mobilité interne, j’ai intégré Axione en 2015.  J’ai été affectée en tant que Responsable de Ressources Humaines au périmètre Ile-de-France Nord-Est, puis sur le projet de déploiement du Nord Pas-de-Calais.


Nos engagements pour le territoire
Délégation de Service Public numérique Hauts-de-France

Un projet qui t’a particulièrement marqué ?

Le démarrage du projet dans le Nord Pas-de-Calais justement ! C’était colossal !Il a fallu monter deux agences au complet. Ce fut une aventure humaine extraordinaire. Aujourd’hui je repars sur un autre projet de grande envergure avec Mégalis Bretagne. Ce projet a pour objectif de déployer la fibre optique dans la région bretonne des phases 2 et 3 du projet Bretagne Très Haut Débit. Il y a 4 agences à ouvrir et environ 300 personnes à recruter.

Ta passion ?

J’ai toujours fait beaucoup de sport. J’en ai pratiqué de tous types, de la danse au kravmaga en passant par le cross training… Je me suis finalement mise à la course à pied il y a quelques années. Ça m’a tout de suite bien plu et ça m’a permis de rencontrer d’autres personnes via des entrainements collectifs.  C’est plus facile de courir à plusieurs que seule, on se soutient !

Quelle est la fréquence de tes entraînements ?

Lorsque je prépare des courses, j’essaie de courir le plus possible, au moins 3 fois par semaine. En semaine j’essaie de courir une petite heure, en revanche le week-end je fais des sorties plus longues. Je participe aussi à des trails, cela me permet de découvrir la région et en même temps de faire ce que j’aime. Depuis que je suis arrivée en Bretagne j’ai participé à 3 trails !

Ton plus beau souvenir de course ?

La course du cœur !

C’est une course d’entreprise dont l’objet est de sensibiliser au don d’organe et à la greffe. C’est un relais qui dure 4 jours et 4 nuits au départ de Paris pour une arrivée aux Arcs à Bourg-Saint-Maurice, 800 km plus loin.  Un collègue lui-même greffé du cœur m’a initiée à cette course il y a 3 ans. Depuis, j’y participe chaque année !

L’ambiance de cette course ?

C’est incroyable, tout le monde va au-delà de ses limites ! Mais la course du cœur est bien plus qu’une épreuve sportive, c’est avant tout une expérience humaine. Il y a une équipe de personnes ayant été greffées qui y participe ainsi qu’une équipe de médecins spécialisés en greffe ; on peut échanger avec eux, c’est très enrichissant et fort en émotion. Il y a également des écoles sensibilisées au sujet qui viennent nous encourager tout au long du parcours.  

Ta rencontre la plus marquante ?

Je pense au premier parrain de cœur que nous avons eu, il y a trois ans. Il était en attente de greffe et le jour du retour de la course il a appris qu’il allait être greffé, ce fut très émouvant.

Une équipe « course du cœur » chez Axione ?

Pour l’instant je suis la seule d’Axione ! J’y participe avec deux personnes de Bouygues Energies & Services. D’autres personnes de Bouygues Construction y participent également. Mais je ne désespère pas, je dois trouver d’autres sportifs et sportives pour qu’un jour nous montons une équipe entière Axione ! Si certains collègues sont volontaires… 🙂

Premier opérateur neutre à venir en Zone Très Dense, CityFast dynamise le marché des télécoms.

Le modèle d’infrastructures mutualisées a fait ses preuves en zone rurale. Ce modèle  historique et éprouvé dans le cadre des réseaux d’initiative publique, s’étend désormais aux grandes villes grâce à CityFast.  

CityFast est un opérateur neutre de service d’accès dédié à la zone très dense, spécialement créé dans le cadre du rachat des infrastructures fibre de  Bouygues Telecom en décembre 2018 par Axione et deux véhicules d’investissement gérés  par Vauban Infrastructure Partners (CIF II et QUIMPER COINVEST SCA).   

Le réseau CityFast ouvre désormais le champ des possibles en permettant  aux entreprises et aux particuliers de choisir leur opérateur parmi les 150 opérateurs partenaires d’Axione. Il stimule également l’innovation sur le marché des télécoms avec des fournisseurs de contenus et de services numériques qui pourront repositionner leurs offres de service pour se démarquer et rivaliser face à la concurrence.  

Totalement inédite en France, une nouvelle offre commerciale sera progressivement proposée sur le réseau CityFast en cohérence avec le planning des déploiements. Pour les particuliers, CityFast va permettre un accès à des opérateurs alternatifs. Pour les entreprises, elle va proposer un modèle disruptif et innovant, alliant la qualité de service de la fibre dédiée à la souplesse et la maîtrise des coûts d’un réseau fibre mutualisé. 

Quelques chiffres clés CityFast couvre 92 des 106 communes de la Zone Très Dense, soit 3,4 millions de prises. En 2020, l’ouverture commerciale progressive couvrira soixante communes, représentant plus de deux millions de prises. Paris 7ème sera la première bénéficiaire dès janvier, suivie entre autres de Marseille et de Lyon. En 2021 les 32 communes restantes pourront également profiter de l’offre.

LA PRESSE EN PARLE !

Les Echos – 22/01/2020 – PRINT

Interview exclusive de Xavier De Plinval (Directeur CityFast) et Patrick Pedron (Directeur Commercial Wholesale Axione) pour TV Finance

A propos de CityFast 

CityFast est une Société par Actions Simplifiée spécialement créée pour les besoins du rachat des infrastructures fibre de  Bouygues Telecom en décembre 2018 dont l’actionnariat est composé par Axione et deux véhicules d’investissement gérés  par Vauban Infrastructure Partners (CIF II et QUIMPER COINVEST SCA).

A propos d’Axione

Axione, détenue par Bouygues Energies & Services et Vauban Infrastructure Partners, est un acteur majeur de l’aménagement numérique des territoires ruraux et urbains. Partenaire engagé du Plan France Très Haut Débit, Axione conçoit, construit, finance et opère les infrastructures numériques de nouvelle génération (FTTH, 4G…) pour son propre compte et pour celui des collectivités territoriales ou opérateurs de services. Levier à l’intensité concurrentielle et à la diversité des offres, Axione intervient sur toutes les régions françaises (zone très dense et zones moins denses) et propose aux opérateurs télécom des services d’accès THD pour leurs abonnés en mutualisant ses infrastructures numériques, ouvertes et accessibles à tous. Près de 150 opérateurs utilisent les réseaux opérés par Axione.

A propos de Vauban Infrastructure Partners

Vauban Infrastructure Partners est un investisseur leader sur le marché des Partenariats Public-Privé et des concessions sous toutes ses formes en Europe, bénéficiant d’une expérience prouvée sur les projets greenfield ainsi qu’en gestion d’actifs. Vauban Infrastructure Partners, qui dispose de plus de 2.5 milliards d’euros sous gestion,  a d’ores et déjà investi dans plus de 50 projets d’infrastructures couvrant un large éventail de secteurs.

Un pas de plus vers la « 4G pour tous » avec le premier pylône érigé par Axione dans le cadre du «New Deal Mobile»

Le premier pylône construit par Axione dans le cadre du NEW DEAL a été levé ce jeudi 9 janvier sur la commune de la Bastide Puy Laurent, en Lozère(48).

Ce premier pylône a été installé par l’équipe du Déploiement Initial Axione Sud Est pour notre client Bouygues Telecom. Il va permettre d’amener la couverture 4G en zone rurale.

Cette opération rentre dans le cadre du « New Deal Mobile », accord conclu entre l’Etat et les opérateurs mobiles en janvier 2018. Ces derniers sont engagés à déployer un service très haut débit sur l’ensemble des territoires français.

Axione, prestataire de maîtrise d’œuvre travaillant dans le cadre de ce programme « New Deal », permet ainsi à Bouygues Télécom d’honorer ses engagements.

Le saviez-vous ? En janvier 2018, l’Arcep et le Gouvernement annonçaient des engagements des opérateurs pour accélérer la couverture mobile des territoires. D’ici fin 2020, les opérateurs devront offrir un service de très haut débit mobile (4G) sur l’ensemble de leurs réseaux mobiles en France métropolitaine : Tous les sites existants (dont ceux qui fonctionnent aujourd’hui uniquement en 2G et / ou en 3G) devront être équipés en très haut débit mobile. Ces déploiements se traduiront par une extension rapide de la couverture : c’est la 4G pour tous !

En savoir plus sur les engaments d’Axione dans le programme New Deal

RÉTROSPECTIVE 2019

📽 | Retour en images sur l’année 2019 qui fut riche en actualité. (Re)découvrez les projets, les faits marquants, les événements Axione… Un grand merci à tous nos collaborateurs et partenaires qui ont fait de l’année 2019 une belle aventure. Rendez-vous en 2020 !

En cette fin d’année, retour sur les actions menées en 2019 pour un engagement toujours plus fort des collaborateurs en faveur de la sécurité avec Fabrice Rauturier, responsable service process et support Axione

La sécurité est notre priorité absolue et c’est l’affaire de tous

Fabrice Rauturier, Responsable service Process et Support

1/ Pourquoi avoir mis en place une « semaine de la sécurité » alors que c’est déjà une préoccupation de tous les jours, intégrée dans toutes les règles et pratiques, portée par tous les dirigeants et les managers d’Axione?

L’enjeu de Santé & Sécurité figure en effet tout en haut de la pyramide de nos priorités et c’est une obsession quotidienne. Mais paradoxalement, à force d’en parler, cela peut devenir une routine et on risque de baisser la garde. Il y a besoin de piqures de rappel. Un rendez-vous comme celui que nous organisons désormais chaque année autour de cet enjeu oblige chacun à s’arrêter pour se remettre en cause, se demander comment il pourrait s’améliorer, partager ses bonnes pratiques et s’inspirer de celles des autres. Le fait d’interrompre les chantiers pour que tout le monde puisse vivre l’événement donne un signal fort. En 2017, avait eu lieu la journée Santé Sécurité Bouygues Construction, au cours de laquelle les douze règles fondamentales avaient été diffusées : il s’agit d’un tronc commun, applicable sur tous les chantiers du groupe, partout dans le monde. En 2018, des journées Sécurité ont à nouveau été organisées dans nos agences, mais cette fois-ci, réparties sur toute l’année. En 2019, ces journées ont été pensées comme un évènement fédérateur à l’échelle de Bouygues Energies & Services. Pour s’assurer que les équipes s’en emparent, nous confions aux managers, au niveau de chaque agence, le soin de choisir la journée qui leur convenait au sein d’une semaine précise et d’en concevoir le programme en s’appuyant sur les représentants Sécurité locaux. Les managers sur le terrain étaient les chefs d’orchestre de ces journées : ils ont défini, en accord avec leurs priorités locales, les thèmes et modalités des actions de sensibilisation. C’est très varié, sans tomber dans le gadget : cela va de la sécurité routière à l’utilisation des équipements de sécurité et des gestes de premiers secours à des exercices d’échauffement musculaire, en passant par l’utilisation d’un extincteur ou la détection des addictions. Ce format ludique et convivial est aussi une opportunité unique de rassembler des équipes qui ont rarement l’occasion d’être toutes réunies à l’échelle d’une agence.

2/ Quels sont à vos yeux aujourd’hui les enjeux les plus cruciaux en matière de santé-sécurité au travail pour une entreprise comme Axione ?

Notre entreprise est en forte croissance et cela génère des risques particuliers. Ainsi, la majorité des accidents constatés chez Axione concerne des salariés présents dans l’entreprise depuis moins d’un an. Il est donc fondamental que les nouvelles recrues – y compris les nouveaux managers et middle managers qui encadrent les équipes – intègrent rapidement les règles. Chez nous, la sécurité passe avant tout, elle est l’affaire de tous, et à tous les niveaux. Chacun a le devoir de vérifier à tout instant qu’il est bien en sécurité et que les personnes qui l’entourent le sont aussi : collègues, sous-traitants, clients, passants. Cela fait partie de notre culture et il est primordial que tout le monde la partage. Par exemple, les nouveaux arrivants doivent savoir d’emblée qu’il est important non seulement de connaître et de respecter les consignes, mais aussi d’alerter la hiérarchie en cas d’incident. Des procédures sont prévues pour cela. Certains incidents, qui peuvent paraître anodins, présentent un haut potentiel de gravité et il faut les signaler et les analyser pour pouvoir améliorer la prévention. L’analyse lucide des erreurs et échecs, sans culpabilisation, peut permettre de progresser collectivement. Signaler les incidents, ça aide ! Une telle attitude n’est pas forcément naturelle, mais elle se travaille.

3/ Quel résultat tirez-vous de cette année et plus particulièrement de ces journées sécurité et quelles suites allez-vous donner ?

Les retours ont été très positifs. D’après ce qui a été diffusé sur les réseaux sociaux internes et par tous les autres canaux, les personnes dans les agences sont reparties avec le souvenir des ateliers auxquels ils ont participé et des moments de convivialité vécus avec leurs collègues. Ils sont contents de les partager. De leur côté les managers sont très engagés et fiers de la réussite de leurs événements et sont demandeurs de renouveler l’expérience chaque année. A suivre pour l’année prochaine…