Entre 2022 et 2023, les équipes d’Axione Île-de-France spécialisées dans les réseaux fixes et projets spéciaux ont été sollicitées par Bouygues Telecom, un partenaire de longue durée pour moderniser les infrastructures de fibre optique sur 5 sites télécoms Orange. Un projet valorisant qui témoigne de la confiance de l’opérateur envers Axione.

Ce travail déployé sur plusieurs mois avait pour objectif de réaliser la dépose d’anciens câbles et équipements tout en optimisant les infrastructures existantes.

Ce projet a impliqué le démontage de divers équipements télécoms obsolètes (des baies, tiroirs optiques, équipements ADM, câbles FO et E1, tête optiques) appartenant à Bouygues Telecom.

A travers ce projet de dépollution des sites existants, Axione a contribué à réduire l’impact énergétique de Bouygues Telecom dans les infrastructures télécoms d’Orange.

Les équipes d’Axione composées d’un chef de projet, de plusieurs techniciens, d’une conductrice de travaux étaient en contact régulièrement avec Bouygues Telecom et Orange pour la planification des visites terrain et intervention travaux sur chaque site.

Ce projet est valorisant car Bouygues Telecom a confiance en notre savoir-faire. Nous travaillons déjà régulièrement sur des projets d’aménagement sur des sites MSC (sites télécoms) avec l’opérateur. Cette mission témoigne de notre professionnalisme.

Koundou Konté, Chef de projet Réseaux fixes et projets spéciaux d’Axione.

Sartel, filiale du groupe Axione et acteur dans l’aménagement numérique, en collaboration avec Sarthe Numérique, le Syndicat mixte chargé du développement numérique de la Sarthe, annoncent l’inauguration du showroom Territoire Connecté et Durable. Mis en scène par l’agence de communication Machin Bidule, cet espace est dédié aux futurs usages numériques portés par un réseau bas débit dans le département. Cette innovation vise à sensibiliser les collectivités, les acteurs économiques du territoire et les décideurs aux multiples avantages des nouveaux usages du numérique et à accompagner les démarches de développement durable.

Le déploiement du réseau LoRaWAN : un outil au service des acteurs privés et publics pour des Territoires Connectés et Durables

Premier département de la région à être desservi à 100 % par la fibre, le Conseil départemental et les collectivités locales s’investissent pour construire un territoire plus performant. Avec l’installation de ce réseau bas débit, Sarthe Numérique et Sartel mettent au service des collectivités, des acteurs économiques et des décideurs un outil pour optimiser la gestion des ressources et offrir à la population les meilleurs services.

L’idée n’est pas de faire à la place des communes mais de donner de nouveaux moyens à ceux qui agissent au quotidien pour les services publics de proximité.

Dominique Le Mèner, Président du Conseil départemental de la Sarthe et Président de Sarthe Numérique.

Ce réseau, prolongement du réseau fibre optique, ouvre de nouvelles perspectives en matière de connectivité. Cette technologie permet l’expansion des usages numériques grâce à l’utilisation des objets connectés, permettant de mesurer l’impact des services publics et engager l’optimisation de la gestion des réseaux potables, de l’éclairage public, de contrôler la gestion des bâtiments et des déchets…

Le showroom imaginé par Sartel et Sarthe Numérique présente plusieurs exemples concrets disponibles de services et d’usages numériques répondant aux nouveaux besoins du territoire :

  • Gestion des déchets – Des capteurs autonomes et connectés intégrés aux conteneurs et aux infrastructures de traitement des déchets mesurent régulièrement le taux de remplissage et transmettent l’information via le réseau départemental LoRaWAN. Cette technologie permet d’optimiser les trajets de collecte des déchets et de maintenir un niveau de propreté optimal.
  • Gestion de l’eau – Placés à différents points des réseaux, des capteurs relèvent régulièrement le débit d’eau, écoutent les écoulements anormaux et suivent les niveaux d’eau, notamment sur la hauteur d’eau dans les réservoirs et les nappes phréatiques. Pour les usagers, les capteurs placés sur les compteurs assurent la télérelève et transmettent les informations de consommations hebdomadaires via le réseau départemental LoRaWAN. Aujourd’hui, en France, environ 30 % de l’eau potable est perdue à cause de fuites, cette technologie permet de mieux gérer les consommations d’eau sur le territoire et ainsi éviter les gaspillages.
  • Éclairage public – Un capteur de pilotage est installé au niveau des armoires du réseau d’éclairage public permettant de modifier à distance les cycles d’éclairage. Via le réseau départemental bas débit, il est possible d’être informé d’une panne ou encore de faire varier l’intensité lumineuse selon l’horaire souhaité par la municipalité. En somme, ce réseau permet une gestion du réseau d’éclairage et une consommation énergétique optimisées.
  • Gestion des bâtiments – Ce réseau bas débit offre la possibilité, grâce à des capteurs de surveiller et de contrôler divers systèmes dans les bâtiments publics ou privés, tels que la consommation électrique, la fréquentation des salles, la sécurité et l’éclairage, l’hygrométrie, le bon fonctionnement des systèmes de ventilation, la température en temps quasi réel et le taux de CO2, permettant ainsi des économies substantielles d’énergie et une gestion plus efficace des ressources. Les gestionnaires de bâtiments peuvent ainsi mieux se conformer aux contraintes réglementaires.

Les collectivités, les acteurs économiques et les décideurs pourront mettre en place des outils de supervision afin d’optimiser leur budget et se conformer aux exigences réglementaires de plus en plus fortes.

Le Département de la Sarthe fait du numérique une priorité pour le développement de ses territoires

Sarthe Numérique et Sartel ont créé un réseau d’initiative public de 3e génération au service de tous sur l’ensemble du département, indispensable pour permettre aux Sarthois de vivre sur un Territoire Connecté et Durable. D’ici février 2024, les deux structures auront déployé 210 passerelles radio LoRaWAN. Pour Sartel, les grands objectifs du déploiement de ce réseau sont d’être un support à la transition numérique des collectivités et des acteurs privés du territoire et de fournir un réseau territorial sur la totalité du département, ouvert en toute neutralité à tous les intégrateurs de services IoT. Ce sont 2,5 millions d’euros investis pour le déploiement du réseau LoRaWAN dans le département.

Ce projet a également pour ambition d’offrir de nouveaux débouchés sur le département grâce au développement d’une nouvelle filière IoT. Des technicien(ne)s sont formés à la mise en place de ce nouveau réseau.

Depuis sa création en 2005, Sarthe Numérique s’engage pour que les territoires ruraux puissent accéder aux mêmes services numériques que les grandes villes. Les services publics rendus à la population doivent être efficaces, ce qui implique de mobiliser les technologies numériques les plus appropriées. En 2023, nous nous engageons résolument dans une politique globale Territoires Connectés et Durables pour développer les solutions d’avenir au plus près des besoins. Grâce à notre délégataire Sartel, qui déploie la fibre optique sur l’ensemble du département, nous avons réussi à relier 100 % du territoire à la fibre fin 2022. L’enjeu pour Sarthe Numérique est d’accompagner les acteurs du territoire pour qu’ils développent leurs activités. 

Dominique Le Mèner, Président du Conseil départemental de la Sarthe et Président de Sarthe Numérique.

Chaque année, les flux économiques d’Axione, acteur majeur de l’aménagement numérique des territoires ruraux et urbains, contribuent au maintien de l’emploi et génèrent de la richesse sur l’ensemble du territoire français.

Axione a mené une étude sur son impact socio-économique en France basée sur la méthodologie Local FootPrint[1]. Chaque année, nos flux économiques contribuent au maintien de l’emploi local et créent de la richesse sur le territoire, particulièrement en zone rurale.

Nombre d’emplois soutenus : 17 200 emplois

  • Pour un emploi direct d’Axione, 5 emplois supplémentaires sont soutenus en France
  • 6 principaux secteurs d’activité soutenus : santé, éducation et social / information et la communication / bâtiment et travaux publics / services spécialisés, scientifiques & techniques / commerce / services supports aux entreprises.

Montant annuel du PIB généré : 1,3 milliard d’euros

Pour un euro de PIB direct d’Axione, 4,4 euros de PIB supplémentaires sont générés en France.

Vous trouverez l’infographie dans son intégralité en PJ.

Si vous souhaitez un décryptage détaillé, des illustrations au soutien de l’économie locale…, n’hésitez pas à revenir vers l’agence OXYGEN.

À propos d’Axione

Créé en 2003, Axione est un acteur central de la connectivité qui accompagne le développement des territoires et la transformation des entreprises. Grâce à la mise en place d’infrastructures de connectivité et des services associés, Axione accompagne les nouveaux usages du numérique. À l’écoute de ses clients, de ses partenaires et de ses collaborateurs, Axione crée du lien et s’engage pour répondre aux défis sociétaux, environnementaux et économiques posés par ces nouveaux usages pour construire une société plus équitable. Avec 2 900 collaborateurs et 51 sites répartis sur toute la France, Axione a réalisé en 2022 un chiffre d’affaires de 691 millions d’euros. Axione est détenue à 51 % par Bouygues Energies & Services et à 49 % par Vauban Infrastructure Partners.

www.axione.com – Suivez-nous sur @AxioneOfficiel 


[1] La méthodologie LOCAL FOOTPRINT® du cabinet UTOPIES reproduit de manière la plus vraisemblable possible le fonctionnement d’une économie locale et rend possible la mesure de la contribution économique exprimée en termes d’emplois soutenus, soit créés ou maintenus, ou de valeur ajoutée générée (PIB), sur 380 secteurs d’activité différents, en France, par région et par département.

L’outil LOCAL FOOTPRINT® simule les impacts socio-économiques à partir de données collectées dans l’entreprise correspondant aux flux financiers injectés dans l’économie et la production locale. L’outil repose sur les tables Input-Output et la « matrice inverse » ayant valu un prix Nobel d’économie à W. Leontief.

L’outil LOCAL FOOTPRINT® utilise les tables statistiques d’échanges entre secteurs d’activité et la base macro-économique du BEA et d’EUROSTAT.