Dans le cadre du projet New Deal, initié par l’Etat français en 2018, qui consiste à couvrir toutes les zones blanches en France d’ici 2030, Axione a été mobilisé par Bouygues Télécom pour piloter l’installation d’un pylône radio dans les Pyrénées-Atlantiques, afin de répondre au besoin de connectivité du territoire.

Situé en Nouvelle-Aquitaine, Sainte-Engrâce est un village de près de 200 habitants* dont la spécificité est son activité spéléologique qui attire chaque année de nombreux touristes. Ce village isolé est dépourvu de réseaux mobile. Ainsi, l’installation d’un pylône radio favorisera l’attractivité de cette zone en offrant une couverture 3G, 4G, 5G pour répondre aux urgences et aux besoins des habitants et des touristes.

Axione, en charge de la maitrise d’œuvre, a piloté l’opération d’héliportage pour permettre de transporter le pylône dans une zone inaccessible aux engins classiques.

Deux collaborateurs de l’agence Axione de Saint-Jean ont orchestré cette opération en coordonnant le génie civil, le pilotage d’hélicoptère, la fabrication et la livraison du pylône et l’aménagement des équipements radio. Mehdi HIMER, le chef de projet, accompagné de Marine Liautaud, stagiaire en fin d’études, avait pour rôle de piloter le chantier de sa préparation, à sa la livraison finale.

Une opération en 3 phases

Le déroulement des travaux s’est alors divisé en 3 étapes. Dans un premier temps s’est déroulé le coulage d’une dalle en béton armé de 26m3 servant à soutenir le pylône. Elle a nécessité 56 rotations d’hélicoptère entre la drop-zone, où le camion toupie se trouvait, et le chantier.

La deuxième étape consistait à installer le pylône. Pesant plus de deux tonnes et mesurant 15 mètres de hauteur, le pylône se décomposait en 2 tronçons métalliques qu’il a fallu lever, installer et assembler, tout cela via héliportage.

Enfin, la dernière phase correspondait à l’installation des antennes et des modules radio. Ces équipements vont alors permettre la transmission, la réception et le traitement des ondes radio.

Cette opération en héliportage, commandée par Bouygues Télécom, est une première dans ma carrière professionnelle qui ne peut que me rendre fier de mon appartenance à Axione. Contribuer au projet ambitieux New Deal est une mission importante à relever. Je tiens à remercier le négociateur Mr. Hugues BRUNAUD, Madame la maire de la commune de Sainte-Engrâce, le concepteur ainsi que l’ensemble des sous-traitants et partenaires qui ont œuvré à la réussite de cette opération.

Mehdi Himer, Chef de projet Axione

Le saviez-vous ?

Le projet New Deal est un plan mis en place par le gouvernement français en 2018 en partenariat avec les opérateurs visant à garantir une couverture mobile performante sur tout le territoire afin de réduire les inégalités numériques qui peuvent subsister entre les territoires. Ce projet se concrétise, par exemple, par des installations de pylônes radio 4G dans les zones rurales.

Fabien Gevaert, Directeur de la stratégie d’Axione, nous explique en quoi la fibre optique est l’infrastructure de référence, par sa qualité et sa pérennité, permettant de répondre aux besoins télécoms actuels et futurs de l’ensemble des entreprises.

Qu’en est-il de la transformation numérique en France ? Quid des entreprises ?

La transformation numérique des territoires se poursuit à une vitesse incroyable, dans la suite logique du Plan France Très Haut débit. Les problématiques d’infrastructures et d’accès au très haut débit sont en passe d’être résolues, puisque la majorité des territoires seront couverts quasiment à 100 % en fibre optique dès 2025. Si le grand public adopte massivement cette nouvelle infrastructure, si les collectivités, parties prenantes de ce Plan, sont désormais tournées vers l’après en travaillant à l’avènement de nouveaux usages et outils numériques visant à améliorer la vie de nos concitoyens, dans des domaines aussi variés que la santé, l’éducation, la mobilité… force est de constater que le mouvement n’est pas aussi dynamique sur le marché entreprise.  

D’après la Commission européenne, la France est en retard dans la transformation digitale de ses entreprises. Dans la dernière édition de son indice relatif à l’économie et à la société numérique (publié en janvier 2022), elle classe en effet la France à la 19e place parmi les autres pays européens. Les infrastructures télécoms sont pourtant bel et bien déployées dans l’Hexagone, tant dans les zones denses que moins denses. Les chiffres récemment publiés par l’ARCEP, l’autorité indépendante de régulation du secteur, montrent que plus de 2 tiers de nos entreprises sont toujours connectés via un lien cuivre, infrastructure historique en voie de démantèlement !

En matière de télécom, la France est donc une terre de paradoxes :

– Nous disposons d’un écosystème d’opérateurs de service spécialisés pour les entreprises extrêmement développé et aux caractéristiques variées (près de 200 opérateurs sont aujourd’hui clients de nos réseaux sur ce segment) ;

-Nous disposons d’une infrastructure fibre largement déployée, adoptée massivement dans la sphère privée ;

-Pour autant, nos entreprises restent, à ce stade, en retrait dans la modernisation de leur connectivité.

La bonne nouvelle, vous l’aurez compris, c’est que tous les voyants sont au vert pour accélérer !

Quels sont les avantages de la fibre optique par rapport au cuivre ?

Auparavant, les entreprises pouvaient être bloquées dans leur transformation digitale. Tout simplement car la première marche, celle de la connectivité, était limitée techniquement à cause du réseau cuivre. La fibre optique est nettement plus performante en termes de connexion que l’ADSL. En effet, le débit pour une connexion avec la fibre est de minimum 300 Mbits par seconde, quand pour l’ADSL, elle, se situe entre 1 et 15 Mbits par seconde[1]. Par exemple, le transfert d’une centaine de photos dure environ 5 minutes par l’ADSL, mais ne prend que 28 secondes avec la fibre optique. C’est aujourd’hui limitant — y compris pour un usage internet simple — et surtout non évolutif. Indépendamment de l’usage, les accès cuivre sont par ailleurs plus complexes à réparer en cas de panne.

Pour accéder à une offre plus performante, les entreprises n’avaient d’autre choix que de passer par des réseaux fibres dédiées. Généralement très onéreux, et principalement présents dans les grands centres urbains, à l’exception près des réseaux d’initiative publique. Ceux-ci ont permis d’amener la fibre dans les territoires, et de démocratiser en partie son utilisation par les entreprises. Sans eux, la situation serait encore pire que celle que nous connaissons.

Aujourd’hui, la fibre est partout et accessible à tous. L’infrastructure télécom ne pose plus aucune contrainte dans la transformation numérique des entreprises. Elle les accompagne dans leur développement. Si leur besoin télécom augmente car la structure grossit, ou qu’ils souhaitent lancer une nouvelle activité, la connectivité fibre s’adapte : augmentation du débit, ajout d’options de garantie de service chez votre fournisseur…

Enfin et surtout, la fibre optique est l’infrastructure pérenne pour a minima les 40 prochaines années, à l’inverse du cuivre qui va progressivement disparaître. Plus performante, plus stable et moins énergivore que l’accès cuivre, l’accès fibre est la solution de connectivité d’avenir.

Quel est le rôle d’Axione sur le marché de la fibre optique ?

Axione occupe une position atypique sur le marché. Notre histoire de constructeur/exploitant de réseaux d’initiative publique depuis bientôt 20 ans nous a amenés à développer des valeurs fortes autour de la neutralité, de la qualité, de la co-construction de solutions, tant avec nos partenaires publics qu’avec nos clients opérateurs. Ces solutions s’inscrivent dans le temps long et privilégient l’intérêt commun au service des territoires sur lesquels nous intervenons.

Notre ADN n’a pas changé : en tant qu’aménageur numérique des territoires, notre rôle est de faciliter le lien entre un client final (particulier, entreprise ou collectivité) et l’opérateur commercial qui lui fournira le service dont il a besoin, avec toujours la même exigence de qualité.

L’infrastructure est un bien commun qui doit bénéficier à tous. Il nous appartient donc de mobiliser les moyens adéquats pour permettre à l’ensemble de la chaîne de bénéficier d’une infrastructure de qualité. Ce qui importe au client final, et en particulier à l’entreprise, c’est bien que le service auquel elle a souscrit soit au rendez-vous, indépendamment de l’infrastructure sous-jacente.

C’est ce que nous nous efforçons de faire au quotidien.

Comment déployez-vous vos solutions de connectivité ?

À date, Axione couvre environ 6 millions de prises fibre, pour moitié en zones rurales et pour moitié en zones très denses. Concrètement, sur une vingtaine de départements, cela signifie que nous sommes dorénavant le gestionnaire de l’infrastructure télécom d’accès, et ce a minima pour les vingt prochaines années. Sur des villes comme Paris, Nantes, Bordeaux ou Grenoble, nous disposons également d’une couverture réseau nous permettant d’offrir des solutions d’accès aux opérateurs commerciaux.

Nous nous appuyons sur des équipes 100 % Axione, tant pour nos interventions terrain (grâce à la présence d’opérationnels travaillant sur toute la France) que pour la supervision de notre réseau avec, notamment, un centre de supervision (NOC, Network Operating Center) basé à Pau. Celui-ci assure la surveillance des réseaux que nous exploitons 24h/24 et 7j/7. Nous disposons de nos propres équipes d’ingénierie et d’un lab miroir de notre réseau. Nous œuvrons par ailleurs activement au quotidien pour renforcer, avec nos clients opérateurs, l’efficacité de nos processus et nous nous inscrivons pleinement dans l’objectif d’amélioration continue prônée par le régulateur.

Nous proposons d’ores et déjà à nos opérateurs client des solutions de connectivité adaptées aux besoins des entreprises et veillons, le cas échéant à les faire évoluer. À titre d’exemple, notre gamme d’accès activés nommée OPERA s’articule autour de trois produits ciblant trois types de besoins :

-L’offre OPERA Home, proche des offres dites « grand public », se caractérisant par un accès offrant beaucoup de débit descendant, adressant principalement les professionnels et artisans ;

-L’offre OPERA Office, prévue pour un marché intermédiaire : beaucoup de débit descendant, 100 Mbps symétriques garantis et une garantie de rétablissement de 10 h en cas de panne pour un budget télécom inférieur à 200 €. Cette offre, dont la commercialisation débute, nous semble particulièrement adaptée pour convaincre les PME/ETI de basculer sur la fibre !

-L’offre OPERA Business est plutôt orientée pour les besoins haut de gamme : des débits symétriques garantis allant jusqu’à 1 Gbps et une garantie de rétablissement de 4 heures en cas de panne. Notre capacité à produire cette offre sur des réseaux mutualisés nous permet de la proposer au meilleur prix à nos partenaires, tout en respectant nos engagements.

En nous appuyant sur notre ancrage local, sur le professionnalisme de nos équipes et notre maîtrise technologique, nous tentons au quotidien et avec humilité d’assumer notre rôle et d’être au rendez-vous de la qualité promise.

Pourquoi était-ce important de proposer une gamme complète ?

Notre objectif est que le plus grand nombre puisse accéder à ces réseaux fibre de dernière génération.

Encore beaucoup d’entreprises sont restées sur le réseau cuivre, et notamment les entreprises intermédiaires. Les offres premium fibre étaient considérées comme trop chères par ce type d’entreprises. Quant à l’offre de fibre d’entrée de gamme, elles avaient l’impression qu’elle ne correspondait pas à leurs besoins de qualité. Aujourd’hui, notre gamme Office s’adresse directement à ce marché intermédiaire.

Gagner en débit et en garantie de rétablissement devient accessible aux PME, dans une économie proche de celle du cuivre. Par ailleurs, notre capacité à garantir des niveaux de service premium sur une infrastructure mutualisée leur permettra à moyen terme d’accéder à un meilleur service télécom pour un budget préservé. C’est tout l’intérêt de la mutualisation des réseaux !

Nous allons finalement dans le même sens que l’ARCEP, qui porte la volonté de faire de la nouvelle infrastructure fibre une référence pour tous les usages.

Enfin, nous considérons que les opérateurs commerciaux doivent pouvoir trouver chez Axione une gamme complète, uniforme fonctionnellement et accessible sur une zone de chalandise la plus large possible. Nous travaillons donc à l’élargissement continu de notre zone de couverture.


[1] Source : https://www.boutique-box-internet.fr/branchement-box/fibre-optique/

L’agence de Nantes soutient l’association MiniBigForest : 30 collaborateurs ont participé à la plantation collective d’une micro-forêt de 1 350 arbres sur le site de la Maison d’Accueil Spécialisée de Couëron (44). L’objectif du projet est de créer un espace de biodiversité et de bien-être pour les résidents, des personnes polyhandicapées.

À l’initiative des collaborateurs, cette action de solidarité et d’engagement collectif fédère les équipes autour d’enjeux environnementaux et sociaux sur un territoire très local. C’est une action concrète qui permettra d’améliorer les conditions de vie de personnes en situation de handicap qui vivent à moins de 20 km de nos bureaux

Olivier Desenepart, Responsable Agence de Nantes Axione

Le 21 octobre, durant une demi-journée, des collaborateurs volontaires Axione ont apporté leur soutien à l’association, aux résidents et au personnel médical pour planter des essences locales sur un espace de 450 m². Ce moment d’échanges a été l’occasion de se reconnecter à la nature et de créer du lien social. Cette initiative locale illustre également la volonté des collaborateurs de s’engager et d’être acteurs de la transformation de leur territoire.

La Maison d’Accueil Spécialisée de Couëron est un établissement public médico-social qui accueille 60 personnes en situation de polyhandicap vivant sur site. Les épisodes réguliers de canicules occasionnent une forte chaleur ressentie à l’intérieur même de l’établissement. Cette micro-forêt de 1 350 arbres aura un impact direct sur la température dans les espaces intérieurs et viendra améliorer la qualité de vie des habitants par son aspect climatiseur, sensoriel, visuel, pédagogique et ludique.

Chacune de nos mini-forêts a une histoire et une énergie qui lui est propre. Cela nous permet de mesurer à chaque projet, à quel point l’arbre est un incroyable soutien pour la vie ; à quel point, le réseau relationnel qu’il tisse avec le vivant est puissant. Qu’il vienne rafraichir nos villes souvent trop minéralisées, créer du sol vivant ou puissamment agir sur notre physiologie, sa rencontre est toujours bénéfique pour ceux qui le côtoient. Grâce au soutien d’Axione Nantes et de la Fondation Lemarchand, les 1500 arbres plantés auront un impact positif direct et à long terme sur les résidents de la Maison d’Accueil Spécialisée de Coüeron

Jim Bouchet, Co-fondateur MiniBigForest

À l’occasion de l’Université du Très Haut Débit, qui se tient les 5 et 6 octobre 2022 à Toulouse, Axione rappelle son ambition : adapter la proposition de valeur des Réseaux d’Initiative Publique pour répondre aux nouveaux usages digitaux visant à construire des territoires durables et connectés.

Gilles Kabbani, directeur du développement, décrypte les enjeux à venir pour Axione et présente les nouveaux services aux collectives territoriales.

Comment Axione accompagne les collectivités territoriales dans leurs nouveaux usages ?

La transition environnementale, la transformation numérique des services publics, la cybersécurité, la souveraineté de la donnée sont autant de thématiques incontournables qui obligent les collectivités locales à structurer, à l’échelle des départements et des régions, leur stratégie en matière d’usages numériques.

Dans cette ambition, les Réseaux d’Initiative Publique, comme infrastructures fédératrices des collectivités rurales, ont sans aucun doute un rôle capital à jouer. En tant qu’acteur d’envergure de l’aménagement numérique des territoires, Axione accompagne les collectivités dans cette mutation en diffusant au plus loin dans les territoires une offre digitale pertinente, innovante et de qualité structurée autour d’une plateforme industrielle mutualisée et universelle interconnectant les individus, les sites et les objets.

Quels sont les nouveaux services proposés par Axione ?

Après la connectivité pour tous (grand public, entreprise et sites publics) apportée par le Plan France Très Haut Débit et le déploiement massif de la fibre optique, le raccordement d’objets (IoT) en tout lieu du territoire devient un besoin croissant des collectivités pour le développement de leurs propres usages. Cela impose une adaptation des réseaux publics existants avec le déploiement, en complément de la fibre, de nouvelles technologies et d’ingénierie techniques innovantes.

Ainsi en parfaite articulation avec l’infrastructure fibre FTTH (Fibre To The Home), nous déployons et exploitons des réseaux radio bas débit LORA WAN permettant le raccordement de tout type de capteurs qu’ils soient situés en zone dense ou en zone rurale, à l’extérieur ou à l’intérieur des bâtiments et parfois même enterrés pour pouvoir fournir des services de connectivité partout sur le territoire.

L’offre de connectivité sur fibre optique « Netcity Street » permet la mise en œuvre de projets de vidéoprotection à forte valeur ajoutée avec des fonctions de traitement d’image évoluées et des centres de supervisions mutualisés à l’échelle d’un Établissement public de coopération intercommunale (EPCI), d’un département ou au-delà.

Enfin, la nécessité de contrôle de la donnée publique incite au déploiement de data center locaux situés au plus proche de l’usager et sous maîtrise de la puissance publique. Cette offre d’hébergement sécurisé s’ajoute également à la liste des services proposés par les Réseaux d’Initiative Publique (RIP).

Quel bilan faites-vous du déploiement de la fibre optique et quelles sont vos perspectives ?

Axione œuvre depuis presque 20 ans au déploiement de la fibre optique pour couvrir l’ensemble du territoire français en Très Haut Débit. L’ambition de connecter à 100% les territoires d’ici 2025 se poursuit, les collaborateurs ont assuré 2/3 des couvertures de la France. Le déploiement pourrait s’étendre jusqu’à 2030, date qui marquera la fin du réseau téléphonique cuivre. Ce projet d’aménagement numérique est également en cours au Gabon et au Royaume-Uni.

L’accès au Très Haut Débit sera alors assuré à 100% sur le territoire national. La seconde mission d’Axione consiste ensuite à accompagner la transformation numérique des territoires en complétant la plateforme industrielle déployée dans le cadre des RIP et ainsi permettre la mise en œuvre, à l’échelle des départements, de programmes de territoires connectés et durables. Tout ceci pour gagner en qualité, en efficience et en coûts.

Spécialisé dans l’optimisation de la durabilité de produits électroniques, Cordon Group est en perpétuelle évolution depuis sa création en 1989. Avec ses 26 sites répartis dans 7 pays, en Europe ainsi qu’en Amérique du Sud, ce groupe de 2800 employés s’est imposé comme pionnier dans le secteur des télécommunications.

Dans cette optique, le besoin de moderniser le réseau numérique était nécessaire pour que les collaborateurs puissent être connectés aux serveurs informatiques à distance dans les locaux de Dinan, en Bretagne.

Axione a relevé le défi en accompagnant Cordon Group, qui souhaitait moderniser ses infrastructures informatiques, en raccordant directement leurs deux bâtiments situés à Dinan, étant distants de plus d’un kilomètre. L’intérêt était donc d’optimiser les échanges de données notamment via les outils collaboratifs, de maximiser la productivité des outils de production ainsi que de pérenniser un accès au réseau même en cas d’incident technique.

Le conseil et l’accompagnement global des équipes d’Axione ont été une véritable valeur ajoutée sur ce projet. Dès la première visite, nous avons clairement été convaincus par les conseils et la transparence des experts Axione. Ils ont tout de suite su nous orienter sur des points techniques

Vincent Deniau, Chef de projet Systèmes et Réseaux chez Cordon Group

Pour assurer la bonne réalisation du projet, plusieurs services en interne chez Axione ont été mobilisés. Dans un premier temps, les équipes commerciales sont entrées en contact avec l’entreprise pour définir les conditions de vente. Ensuite, le bureau d’étude cartographie le réseau, pour que les équipes travaux puissent passer au contrôle du terrain et ainsi débuter le déploiement d’un câble de Fibre Optique Noire de 1.5km entre les deux salles de serveurs.

Depuis avril 2022, l’entreprise est désormais raccordée au réseau. Grâce à cette connexion les collaborateurs situés dans les deux bâtiments à Dinan, ont désormais la possibilité de partager leurs fichiers de manière collaborative, et ce, en toute sécurité. Le réseau interne peut désormais assumer une charge informatique importante, sans connaitre de latence. Aussi, un lien de secours d’une longueur de 4,5km est en cours de déploiement pour garantir la connexion même en cas d’incident technique. Ainsi, l’organisation de la société se voit grandement améliorée et les différents flux accélérés.

Ces évolutions numériques offrent de nouvelles opportunités pour Cordon Group, aussi bien pour la production en tant que telle que dans les méthodes de management. Cette première collaboration entre Cordon Group et Axione est un succès. L’opération sera renouvelée sur d’autres sites de l’entreprise.

Nous remercions sincèrement Cordon Group pour leur confiance infaillible et tenons à féliciter les collaborateurs Axione ayant participé au projet. 

Thierry Hubert, Responsable d’agence Axione DPR-Région Ouest (WST)

Vincent Deniau, Chef de projet Systèmes et Réseaux chez Cordon Group, confirme que l’entreprise a été très satisfaite des travaux réalisés et espère pouvoir collaborer de nouveau avec Axione.

Dans une démarche d’innovation continue, Axione a lancé auprès des opérationnels sur les chantiers l’application My Omniscient développée par la start-up Omniscient, plateforme permettant d’assurer le suivi des équipements sur les chantiers en les géolocalisant en temps réel.

Des chantiers à l’agence, centraliser les équipements des chantiers au même endroit tout en ayant une traçabilité de ceux-ci est un véritable enjeu pour les opérationnels. Parmi ces équipements sont comptés les porte tourets, les soudeuses de fibre optique, les groupes électrogènes (groupe de secours d’alimentation en énergie) ou encore les réflectomètres (instruments de mesure électronique), du matériel qui représente un coût important pour les agences.

Aussi, Omniscient, solution de la société Com’in, a conçu une application pour les professionnels de la construction. Tout ceci permet d’optimiser la productivité des agences dans leur gestion des ressources.

Un pilote a donc été lancé entre juin 2021 et juin 2022 pour tester la solution sur deux territoires : Julien LAUNAY, Responsable de la production FTTH a géré le projet à Nantes, dans les Pays de la Loire. Dans l’Ain, la Drôme et l’Ardèche, il s’agit de son homologue Gaëtan BELIN.

Les besoins qui nous ont poussé à tester cette solution étaient divers : tout d’abord, pouvoir faire un inventaire complet des équipements, tout en ayant la possibilité de les géolocaliser. Enfin, d’assurer un contrôle réglementaire est indispensable lorsque l’on travaille sur des chantiers. L’objectif est de se professionnaliser sur ce process.

Gaëtan BELIN, anciennement responsable de production FTTH dans le Centre-Alpes chez Axione

Pouvoir gérer ces équipements est un enjeu indispensable pour nos agences car ceux-ci représentent un investissement financier important. C’est également un moyen de partager le matériel entre les différentes agences lorsque certains ne sont pas utiliser. Nous sommes dans une logique d’économie circulaire et de sécurisation du matériel .

Julien LAUNAY, Responsable de la production FTTH dans l’Ouest chez Axione

Nous accompagnons Axione dans l’optimisation de leur gestion de parc matériel. A partir des informations transmises par les capteurs connectés sur le matériel, l’application My Omniscient fournit leur localisation en temps-réel, le suivi des contrôles réglementaire et la gestion des affectations. Notre objectif est de centraliser dans un même outil toutes les informations de suivi du parc afin de gagner du temps dans la gestion quotidienne.

Antonio CASELLES, directeur des opérations – Com’in 

Comment l’application fonctionnelle-t-elle ? 

L’application utilise un réseau numérique dédié aux objets connectés IoT (la technologie déployée est LoRa) qui permet la transmission de données à faible volumétrie.

Des capteurs sont fixés sur les équipements pour les connecter au réseau LoRa pour partager des données à l’application Omniscient. Grâce à cette solution, les opérationnels en agence ont accès à une base de données recensant plusieurs types d’informations à certains moments de la journée telles que :

– Sur le taux d’utilisation des équipements 
– Sur la localisation géographique 
– Sur les révisions réglementaires à assurer en matière de sécurité notamment 

Les premiers retours d’expérience sur la solution sont positifs. D’ici fin 2022 – début 2023, l’ensemble des équipements les plus stratégiques seront équipés d’un capteur Omniscient dans l’ensemble des agences de production d’Axione en France. 

A quels défis sociaux, sociétaux et environnementaux Axione est-elle confrontée ?

Depuis notre création au début des années 2000, le numérique a pris une place phénoménale dans l’ensemble des pans de notre société. Les enjeux n’ont pas changé mais les échelles ont été décuplées. Les besoins futurs se sont transformés en urgences. Les usages numériques sont devenus réels et populaires dans le domaine de la santé, de l’éducation, de la culture, de l’administration, de la participation citoyenne… et ce mouvement s’est désormais étendu au monde du travail dans sa globalité avec la généralisation du télétravail et de la digitalisation des entreprises. En épée de Damoclès, l’enjeu planétaire du climat est venu bousculer tous les calendriers et nous place collectivement en responsabilité.

L’existence d’infrastructures numériques, support aux usages multisectoriels publics et privés, s’entend maintenant pour tous et partout. L’infrastructure est devenue un objet social avec tout ce que cela recouvre. Le défi est immense, passionnant tout comme notre devoir d’exemplarité par l’action concrète et aux effets mesurables : stratégie climat ambitieuse, co-construction avec les parties prenantes de solutions pour répondre aux enjeux locaux, innovation dans nos pratiques managériales et opérationnelles, évolution de la gouvernance de l’entreprise, vigilance à l’inclusion numérique des populations et des entreprises restées en marge du mouvement… En clair, imaginer un numérique transformateur, inclusif et raisonné au service des territoires et des entreprises.

Le défi est immense, passionnant tout comme notre responsabilité d’exemplarité par l’action concrète

Eric Jammaron, Président d’Axione

Quels sont les leviers d’actions d’Axione pour construire un numérique plus responsable ?

Notre histoire nous a appris l’importance de mettre les infrastructures numériques au service des territoires. Depuis toujours, par l’ouverture de ces nouveaux réseaux à tous les fournisseurs de services, nationaux ou locaux, par une politique de sous-traitance résolument locale pour sa construction, une politique d’insertion par l’économique volontariste, Axione s’est attachée à l’impact sociétal de sa mission, au développement humain et à l’émergence d’un écosystème positif.

Cela a fait de ses infrastructures un levier à la création et au retour à l’emploi, à l’émergence de nouvelles pratiques, de nouveaux modèles. Nos origines de délégataire de service public, notre ancrage local, ont doté l’entreprise d’une forte culture partenariale, participative et respectueuse de nos clients et nos partenaires. Cet ADN de création et de partage de la valeur créée forge depuis toujours l’ambition d’Axione et constitue autant d’atouts pour continuer à apporter une valeur d’utilité.

Quelle place prend la RSE dans la transformation d’Axione ?

La RSE est une boussole qui doit nous maintenir dans la bonne direction. En cela, elle doit devenir la colonne vertébrale de la transformation de l’entreprise. Et donc aller bien au-delà d’un recueil d’indicateurs pour faire en sorte que chacun dans l’entreprise puisse apprécier, dans le quotidien de son activité, sa contribution à la trajectoire collective. Agir en responsabilité et prendre sa part n’est plus une option, c’est un devoir qui engage.  Dirigeants, actionnaires, collaborateurs et toutes les parties prenantes de l’entreprise sont invités à questionner leur raison d’être, leurs modèles et leurs pratiques pour associer de plus en plus valeur économique, utilité sociétale et sobriété énergétique.

Axione veut être un contributeur engagé et inspirant de ce nouveau monde. Avec humilité car nous n’avons pas les réponses et les solutions sur étagère, nous sommes résolus à avancer et à embarquer avec nous, toutes celles et ceux qui sont convaincus que ce chemin de transformation est non seulement souhaitable mais indispensable.

Cette semaine européenne du développement durable 2022 est l’occasion d’affirmer notre ambition, de dévoiler nos moyens pour relever deux grands défis : celui de l’impact positif par l’ancrage territorial et l’innovation ainsi que celui de réduire l’empreinte carbone de nos activités en lien avec les objectifs de l’accord de Paris.

➡️Téléchargez notre dernier rapport RSE :

Deux ans après la fin de sa construction, le réseau d’initiative publique THD42, construit par le SIEL-Territoire d’énergie et exploité par THD42 Exploitation, filiale d’Axione Infrastructures, va atteindre le cap du 100 000ème abonné.

Une nouvelle étape qui illustre toute la capacité collective à mener à bien un projet au service du développement d’un territoire afin de répondre aux nouveaux usages du numérique.

De nouveau, la Loire se distingue par son aménagement numérique exemplaire, grâce au réseau d’initiative publique THD42 et la technologie FTTH qui irrigue 100% du territoire rural ligérien. C’est en effet un projet ambitieux piloté par le SIEL-TE qui a su mobiliser depuis 2015 les acteurs publics pour son financement de 283 Millions d’euros et 18 entreprises partenaires, afin de déployer en 5 ans une infrastructure en fibre optique au service de 274 communes hors zone AMII1, soit plus de 190 000 locaux éligibles au Très Haut Débit. Cet engagement fort du SIEL-TE et des collectivités permet de garantir une couverture numérique au bénéfice de tous, accompagné d’un dispositif unique de pré-raccordement accessible à 100 % des habitants et gratuit jusqu’en 2025.

Cette réussite collective a pu être atteinte grâce à la bonne coordination des missions partagées entre le SIEL-TE et THD42 Exploitation, société en charge de l’exploitation et de la commercialisation du réseau auprès des opérateurs partenaires, et plus particulièrement de 11 fournisseurs d’accès internet (FAI) grand public. THD42 Exploitation agit dans le cadre d’une Délégation de Service Public confiée pour quinze ans, et contribue à hauteur de 100 Millions d’euros de redevance reversée au SIEL-TE.


Avec plus de 13 000 km de fibre optique déployée et 250 sites techniques, les équipes de THD42 Exploitation contrôlent et maintiennent en condition opérationnelle l’infrastructure publique afin d’assurer la continuité des services aux abonnés. L’enjeu est essentiel : à ce jour, quel que soit son lieu de vie, le besoin d’être connecté s’avère indispensable pour répondre à la montée des usages comme le télétravail, la télémédecine, l’éducation. La crise sanitaire a d’ailleurs accentué ces besoins, modifiant profondément les pratiques autant personnelles que professionnelles.

En franchissant le cap des 100 000 abonnés, le réseau THD42 révèle l’engouement des ligériens pour un accès à internet en très haut débit et de qualité en zone rurale. Précurseur, la Loire s’inscrit ainsi dans le peloton de tête des territoires ruraux 100% fibrés, alors même que le paysage national connaît une montée en puissance des déploiements en fibre optique vu les enjeux de développement.

Si le département de la Loire est exemplaire dans son aménagement numérique, c’est qu’il est nécessaire de préparer les réponses aux enjeux de demain. Avec l’arrêt programmé du réseau historique en cuivre, le SIEL-TE et THD42 Exploitation se mobilisent pour la digitalisation de tout un territoire, en cohérence avec les politiques publiques d’inclusion et d’accès pour tous, afin de faire face aux défis sociétaux et environnementaux qui s’imposent à nous.

Carte du réseau THD42 :

Le déploiement d’infrastructures numériques réalisé par les équipes d’Axione permet de fournir un réseau de qualité aux opérateurs sur les territoires.
Ceux-ci assurent des services de connectivité pour répondre aux besoins digitaux des entreprises en local.

Découvrez deux vidéos en regards croisés sur le témoignage de l’opérateur TSA et de son client Chartier Création sur les bénéfices du Très Haut Débit :

Témoignage de TSA :

Témoignage de Chartier Création :

C’est un évènement qui réunit l’ensemble des acteurs locaux de la région autour de plusieurs thématiques reliées à l’emploi, la transition énergétique, la RSE ou encore l’innovation pour échanger autour des enjeux de développement de l’attractivité du territoire.

En tant qu’aménageur numérique, notre mission est de concevoir, de déployer et d’exploiter des infrastructures numériques fibre optique et radio mobile pour connecter la région et ainsi contribuer à l’intégration de nombreux usages digitaux dans le quotidien des habitants et professionnels.

Nos experts étaient présents durant les deux jours.

Afin de présenter l’entreprise et ses engagements, le directeur de la région Ouest Frank Praly a été interviewé en direct sur la FEB TV le 31 aout.