Axione, créée en 2003, relève depuis ses débuts une mission d’intérêt général dans le cadre du Plan France Très Haut Débit : assurer l’aménagement numérique des territoires. Ville symbolique dans l’histoire d’Axione, Pau est l’un des premiers territoires raccordé 100% en fibre optique. Le bâtiment Axione du Pyrite, considéré comme le cœur de réseau d’Axione centralise les différentes expertises métiers pour contribuer au rayonnement local et national de l’entreprise.

L’inauguration du site Palois est un moment symbolique pour Axione et confirme l’ambition que porte l’entreprise de développer commercialement la région en collaboration avec ses principaux partenaires institutionnels et industriels.

La délégation de service public « La Fibre Paloise » (LFP), filiale d’Axione, sollicitée par la Communauté d’Agglomération Pau Béarn Pyrénées a permis de connecter un palois sur deux (à Pau et dans les agglomérations autour de la ville) ainsi que de nombreuses entreprises locales.

Afin de rendre l’expérience des invités plus concrète et immersive, une série d’ateliers de présentation des métiers seront animés par les services de l’entreprise. Les partenaires pourront s’essayer à la soudure optique et visiter le centre d’exploitation des réseaux pour découvrir les équipes derrière leurs écrans supervisant les réseaux 24h/24 et 7j/7 exceptionnellement ouvert pour l’occasion..

Cinq ans plus tard, nous y sommes :  les derniers travaux de déploiement de la fibre optique ont été finalisés. Grâce à l’implication des équipes, ainsi qu’à la confiance de Seine-Maritime Numérique, nous sommes parvenus au terme de ce chantier ambitieux. Une seconde phase est désormais en cours, celle des échanges de données avec l’exploitant du réseau, pour permettre la commercialisation du Très Haut Débit auprès des habitants d’ici à fin 2023.

Jérémie LEONARDI, Responsable du déploiement en Seine-Maritime

« Le projet du déploiement de la fibre optique en Seine-Maritime est un challenge qui a mobilisé plus de 300 personnes sur ces cinq dernières années. C’est grâce à leur détermination à mener à bien l’installation de la fibre dans le département que nous arrivons au terme de notre mission. Pour avancer sur ce projet d’envergure, nous avons pu compter sur la confiance accordée par le Syndicat Mixte Seine-Maritime Numérique. Aujourd’hui, il reste à clôturer une phase moins visible, mais tout aussi importante, celle des échanges de données techniques et du traitement administratif des marchés. Et ce devrait être chose faite dans les tout prochains mois. Félicitations aux équipes pour le travail accompli ! »                                                                                                                                 

En 2017, le Syndicat Mixte Seine-Maritime Numérique a confié les travaux de déploiement de la fibre optique au groupement Bouygues Energies & Services, Axione et Résonance afin de fournir un accès Très Haut Débit à l’ensemble des locaux d’ici 2023.

La mission des équipes d’Axione ? Apporter leurs expertises en déploiement de réseaux de télécommunication pour fibrer deux zones, représentant 50% du territoire du département, et ainsi permettre à 120 000 prises FTTH de voir le jour.

En vert, les zones Axione

Au total ce sont près de 300 personnes, collaborateurs Axione et nos partenaires externes, qui ont contribué au succès de ce déploiement :

  • Environ 80 collaborateurs Axione

    – Une cinquantaine de collaborateurs à la Direction du Déploiement (DPL), dont une trentaine pour piloter le projet et une vingtaine au Bureau d’Étude Conception.
    – Une trentaine de collaborateurs à la Direction de la Production (DPR) directement sur site.
  • Plus de 200 personnes en externe

    -Pour nous accompagner sur ce projet, nous avons fait appel à une quarantaine de sous-traitants (génie civil, optique, élagage…).

👏 Bravo aux équipes pour leur mobilisation sur ce beau projet et à Seine-Maritime Numérique pour sa confiance !

Pour rappel, le projet en quelques chiffres clefs :

120 000 prises FTTH

17 NRO (Nœud de Raccordement Optique) construits

275 PM (Point de Mutualisation)

#COMMUNIQUÉ DE PRESSE

En 2011, le Département du Vaucluse confie à la Délégation de Service Public (DSP), Vaucluse Numérique le déploiement de la fibre optique pour les professionnels sur l’ensemble du territoire puis pour le grand public dès 2017. Aujourd’hui, l’objectif est atteint. Cap sur les futures étapes du projet.

Une nouvelle étape est franchie pour le réseau Départemental Très Haut Débit Vaucluse Numérique

Le Département de Vaucluse porte un ambitieux projet d’aménagement numérique de son territoire et a confié, à Vaucluse Numérique, la conception, la construction et l’exploitation d’un réseau départemental de fibre optique dans le cadre d’une délégation de service public signée en 2011.

Ainsi, Vaucluse Numérique a conçu et construit ce réseau en trois phases, dont les deux dernières ont permis d’apporter la fibre à l’ensemble des foyers de la zone d’intervention publique entre 2017 et 2021. Vaucluse Numérique a ainsi respecté ses engagements pour répondre à l’ambition du Département de Vaucluse, dans le cadre du plan France Très Haut Débit.

L’exploitation du réseau a été initiée en parallèle du déploiement des infrastructures numériques construites.

Cette nouvelle étape marque la fin du déploiement désormais dédiée à la vie du réseau. En effet, le rôle de Vaucluse Numérique est aujourd’hui de maintenir l’infrastructure publique, d’en assurer la pérennité et de la faire évoluer au gré des besoins du territoire.

Un déploiement achevé sur l’ensemble de la zone d’initiative publique de Vaucluse

Vaucluse Numérique permet aujourd’hui à l’ensemble des foyers situés en zone d’initiative publique du Vaucluse d’accéder au Très Haut Débit par la fibre, par l’intermédiaire de l’opérateur de leur choix. Cela représente 121.513 logements couverts, répartis sur 105 communes couvrant deux tiers du territoire vauclusien et un tiers de sa population, et 11 opérateurs présents commercialement dont 4 nationaux.

Dans le cadre de ce projet ont été déployés :

  • 35 Nœuds de Raccordement Optique,
  • 266 armoires de rue,
  • Plus de 8500 km de câbles de fibre optiques, en utilisant principalement les infrastructures existantes afin de limiter l’impact des travaux sur le territoire.

«Nous avons mis en œuvre un projet public qui constitue un changement technologique majeur, que l’on peut comparer à l’électrification du territoire ou au déploiement du réseau téléphonique au siècle dernier. »

Cyril Carlin, le directeur de Vaucluse Numérique

Et maintenant ?

La fin de la construction du réseau laisse aujourd’hui place à une phase opérationnelle pour en garantir le bon fonctionnement mais aussi de développement par la création de nouvelles infrastructures ou de nouveaux services au plus près des besoins d’un territoire vivant.
Le métier de Vaucluse Numérique se concentre ainsi vers les activités d’exploitation pour garantir le maintien en conditions opérationnelles du réseau mis à disposition des opérateurs commerciaux et pour réaliser des évolutions dans le but de rendre un service équitable à l’ensemble des usagers territoire de Vaucluse.
Vaucluse Numérique se doit de maintenir durablement les infrastructures numériques et de les étendre en tenant compte des projets et des spécificités des territoires qu’elles desservent.

Ces activités d’exploitation s’articulent autour de trois grandes familles :

  • Le raccordement des logements et des entreprises : Vaucluse Numérique encadre, contrôle la réalisation des raccordements par les fournisseurs d’accès Internet et leur apporte son support en cas de difficultés, tout en réalisant en propre certain de ces raccordements.
  • La maintenance du réseau : Vaucluse Numérique opère de manière préventive afin d’anticiper au mieux pour limiter le plus possible l’apparition d’incidents, et de manière curative, pour résoudre les incidents signalés (Dommages sur le réseau, Perte de service d’un usager liée à l’infrastructure, etc…).
  • Le développement et l’extension du réseau : Vaucluse Numérique fait évoluer le réseau départemental en fonction des nouvelles constructions ou des aménagements souhaités sur le territoire.

D’ores et déjà, Vaucluse Numérique réalise chaque mois plus d’une centaine d’opérations de maintenance et ce sont chaque mois plus de 1000 nouveaux usagers qui ont rejoint le réseau ces deux dernières années, ce qui montre le réel attrait du territoire pour les solutions très haut débit à l’heure des changements induits par la transformation numérique de notre société.

Au-delà de l’amélioration des usages actuels grâce à l’accès égalitaire au Très Haut Débit y compris pour les territoires les plus ruraux et les plus isolés, ce grand réseau public constitue le terreau d’usages nouveaux, qu’ils soient d’initiative publique ou privée, propices à favoriser l’attractivité du territoire vauclusien au bénéfice de l’ensemble des populations et des entreprises qui y résident.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Mars 2020 représente un tournant majeur dans nos modes de vie, nos modes de travail, nos activités. Nous vivons depuis une bifurcation radicale. Designers, chercheurs, acteurs économiques, intellectuels, étudiants, amateurs d’art et curieux sont attendus autour d’un parcours artistique d’envergure (7 expositions sur 4000 m²) visant à questionner la pratique du design et expérimenter ses méthodes. En tant qu’acteurs majeurs de la bifurcation numérique en France, Adista et Axione sont partenaires numériques de l’évènement.

Une complémentarité entre opérateur d’infrastructure et opérateur de service en faveur de la « Bifurcation » numérique

« Nos vies sont une suite de bifurcations, influencées en permanence par des événements qui nous font basculer vers d’autres orientations. Désirées ou subies, attendues ou imprévues, ces bifurcations rythment nos activités, façonnent nos sociétés. » [12ème Biennale Internationale du Design]

S’il est une bifurcation indéniable et visible aux niveaux professionnel et personnel, c’est celle du numérique, imposée par les confinements et restrictions liés à la pandémie. Il a été nécessaire d’explorer une nouvelle direction : celle de nouveaux usages, de nouveaux outils, de nouveaux modes de communication, dont la généralisation du télétravail est l’un des marqueurs des plus notoires. Penser la bifurcation numérique est l’essence même de l’activité d’Adista et d’Axione et c’est pourquoi les deux sociétés sont partenaires de cette 12ème édition de la Biennale Internationale du Design.

Axione s’est positionné en acteur de premier plan de la connectivité numérique fixe et mobile partout et pour tous. L’entreprise conçoit, construit et exploite les infrastructures indispensables au développement des usages numériques en accompagnant les projet de territoire, des opérateurs ou des entreprises.

En tant qu’acteur global des infrastructures numériques, nous poursuivons notre mission de proposer à nos clients publics et privés, partout en France, l’éventail de solutions leur permettant d’atteindre la connectivité et la valeur ajoutée numérique recherchées et adaptés à leurs besoins. 

Patrick Pedron, Directeur Commercial Wholesale chez Axione

Adista est un utilisateur majeur des réseaux d’Axione depuis 2006. Un partenariat qui s’est renforcé au fil des évolutions technologiques. « Le déploiement de la BLOM Axione (Boucle locale Optique Mutualisée) a permis à Adista dès 2019 d’enrichir son catalogue avec des offres FttH (Fiber to the Home, fibre jusqu’à l’abonné) et FttE (Fiber to the Enterprise, fibre jusqu’à l’entreprise) permettant ainsi d’étendre la connectivité par fibre optique à un très grand nombre d’entreprises (les grandes, les moyennes et même les plus petites). » explique Amine Gasmi, Directeur d’Offre Connectivité Télécoms.

Comme à chaque Biennale, Adista s’associe à Axione pour fournir un accès très haut débit permettant à cet évènement d’être en prise directe avec le monde entier grâce à une fibre 1Gb 100% garantie et sécurisée. Cette année Adista fournit également le réseau WiFi pour garantir la sécurité et la rapidité dont cet évènement a besoin avec 6 bornes WiFi déployées

Mathieu Denarié, Ingénieur d’Affaires Adista

Nous sommes partenaire historique de cet événement qui met en lumière la ville de Saint-Etienne. Pour LOTIM Télécom et Axione, il est essentiel d’associer notre expertise et nos compétences techniques à l’opérateur Adista au service d’un événement culturel majeur sur notre territoire.

David Daroussin, directeur de LOTIM Télécom

Penser un numérique qui répond aux enjeux du développement durable

S’il est une autre bifurcation dans laquelle la société doit également s’engager aujourd’hui c’est celle d’un développement en phase avec les enjeux environnementaux et sociétaux. L’activité d’Adista et d’Axione, par nature, a un impact direct sur l’animation et le dynamisme des territoires, sur la réduction de la fracture numérique et sur l’insertion.

Née en 2003 de la dynamique d’aménagement numérique des territoires initiée par la Loi sur la confiance numérique, Axione a fondé son projet d’entreprise sur sa capacité de conception, de construction et d’exploitation d’infrastructures au service de la démocratisation des accès et des usages numériques. Axione n’a de cesse d’innover pour les territoires, leurs habitants et leurs entreprises.

L’entreprise s’engage à poursuivre le déploiement du numérique tout en encourageant des initiatives pour optimiser sa consommation d’énergie (avec par exemple comme l’alimentation en électricité verte de 90 de ses agences en France) et donner une seconde vie aux équipements et matériaux (avec par exemple le don des tourets en bois pour les câbles de fibre optique). Une action en matière de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) récompensée par l’obtention du label Platinium EcoVadis (l’organisme leader dans la notation de la performance sociale et environnementale) en 2020 avec une note de 74/100.

De son côté Adista connaît une croissance forte qui se veut la plus respectueuse possible de l’environnement et de son éco-système. Le groupe Adista aujourd’hui premier concurrent des opérateurs historiques, a la volonté de devenir également l’opérateur de référence en matière de RSE et s’est engagé dans un plan d’action ambitieux en collaboration avec ses équipes et ses partenaires. Adista souhaite s’affirmer comme une entreprise citoyenne et à l’écoute de ses équipes, en participant à l’action sociale et environnementale sur les territoires suite à la consultation (en cours) de ses collaborateurs dans le cadre de chantiers participatifs, collaborateurs par ailleurs sensibilisés aux enjeux du développement durable.

Consciente de sa responsabilité en tant qu’acteur majeur du secteur numérique, l’entreprise, plusieurs fois labellisée Entreprise Numérique Responsable, met en œuvre un ensemble d’initiatives pour réduire son empreinte carbone et celle de ses clients comme le réemploi et le rallongement de la durée de vie des équipements. Adista a également annoncé la mise en œuvre d’un Datacenter alimenté exclusivement en énergies renouvelables issues de la valorisation de biodéchets agricoles, une première dans le monde du Datacenter.

La 12ème Biennale Internationale du Design : un évènement connecté

Les besoins de l’évènement en connectivité et support numérique sont colossaux et reposent sur la complémentarité d’Axione comme acteur de la conception et de l’exploitation d’infrastructures de télécommunications, et Adista comme opérateur national de services hébergés. A l’occasion de l’édition 2022, LOTIM Télécom, filiale d’Axione, déploie un lien de fibre dédiée qui est sécurisé par le fournisseur d’accès internet Adista. Les équipes Axione assurent également la supervision en temps réel pour garantir un débit d’un Gigabit par seconde durant tout l’événement, sans interruption ou panne de réseau durant l’événement.

L’accès au Très Haut Débit permettra notamment à la presse d’assurer une couverture médiatique en temps réel lors de l’inauguration du 6 avril en relayant article, photos et vidéos lors de la conférence de presse. Pendant près de 4 mois, les participants pourront également bénéficier d’une connexion optimale et ainsi profiter de toute la puissance de la fibre dédiée pour cette 12ème édition de la Biennale Internationale du Design.

Pour en savoir plus sur la Biennale :

Depuis 1998, l’École régionale des Beaux-arts de Saint-Étienne organise la Biennale Internationale du Design à Saint-Étienne. Cet évènement va devenir alors incontournable dans le secteur du Design. Portée par la ville de Saint-Étienne et par la métropole de Saint-Étienne, elle accueille, venus du monde entier, des designers, chercheurs, acteurs économiques, intellectuels, étudiants, amateurs d’art et curieux.

Avec le soutien de ses partenaires publics ou privés, les biennales, produites et gérées par la Cité du design, favorisent la confrontation entre les innovations générées par les écoles, les grandes agences, les créateurs indépendants, les diffuseurs, les entreprises et une très grande variété de publics.  Cette 12ème édition sur le thème de la « Bifurcation » sera étendue sur 4 mois, du 6 avril au 31 juillet 2022, avec 7 expositions sur 4000m² et plus de 200 000 visiteurs attendus.

Voir le programme de la Biennale International du design 2022

Retrouvez le communiqué de presse :

5 ans après son lancement en novembre 2016, la construction du réseau fibre optique (FTTH) du Nord et du Pas-de-Calais est terminée.
L’occasion de célébrer le 30 novembre 2021 cette étape symbolique au Louvre-Lens avec l’ensemble des parties prenantes du projet, en présence de Cédric O, secrétaire d’Etat de la Transition numérique et des Communications électroniques. Au total, environ 500 millions d’euros ont été investis, principalement avec des fonds privés, jusqu’à 800 personnes sur le chantier, 440 000 heures d’insertion mises en oeuvre, un total de près de 700 000 prises FTTH ont été construites dans le cadre d’un service public délégué de 25 ans. Tous les opérateurs de services utilisent ce réseau pour proposer leurs meilleures offres. Plus de 50% des foyers ont déjà basculé du réseau téléphonique vers la fibre optique. Le temps est désormais à l’exploitation et aux usages numériques, pour tous et partout.

THD 59-62 : UN PARTENARIAT PUBLIC-PRIVÉ EXEMPLAIRE

Afin d’apporter une offre de services équitable pour tous les territoires concernés, la Région Hauts-de-France, le Département du Nord et le Département du Pas-de-Calais se sont associés en Syndicat Mixte et ont créé ensemble le service public des infrastructures fibre optique (FTTH) dans les zones non retenues par les opérateurs privés. Le 4 novembre 2016, au terme d’une procédure de dialogue compétitif, le Syndicat Mixte choisit le groupement Axione, Bouygues Energies & Services, Vauban et la Caisse des Dépôts, pour être les actionnaires de son délégataire CAP FIBRE. Pour une durée de 25 ans, CAP FIBRE est chargée de financer, concevoir, construire, commercialiser et exploiter le réseau public FTTH du Nord et du Pas-de-Calais.

CAP FIBRE EST UN PROJET RYTHMÉ PAR DES DÉFIS D’ENVERGURE

Le défi est de taille : construire en 5 ans près de 700 000 prises FTTH sur deux départements, soit 10 fois le tour de la Terre en fibre optique. En novembre 2021, l’objectif est atteint. La pose du 1 898ème et dernier site technique communal installé à Hazebrouck symbolise la ligne d’arrivée de ce sprint permanent de 5 années de déploiement. Chaque jour, plus de 540 prises optiques auront été construites. En quelques mois seulement, 800 000 habitants et entreprises sont devenus clients du réseau CAP FIBRE profitant des services numériques des opérateurs commerciaux. Avec 80 000 heures de formation et 440 000 heures d’insertion, CAP FIBRE est fier d’avoir tenu ses engagements en bâtissant l’infrastructure numérique du Nord et du Pas-de-Calais, essentiellement avec et pour le tissu local.

Le déploiement du réseau public THD 59-62 est une chance pour l’emploi local. Ce projet a mobilisé lors du pic de la construction jusqu’à 800 personnes chez Axione où l’on a beaucoup recruté et formé, avec la création d’un bureau d’études à Lille créé au démarrage du projet, mais aussi chez les 52 entreprises locales qu’Axione a su accompagner et qui ont avec talent directement œuvré à cette réussite.

Stanislas Lobez
Directeur de CAP FIBRE

UN RÉSEAU AU SERVICE DES USAGES NUMÉRIQUES POUR TOUS

Pour les entreprises locales, l’accès au Très Haut Débit constitue plus que jamais un atout majeur pour apporter des solutions pérennes à leurs besoins, plus encore avec le télétravail. Pour le grand public, que ce soit pour l’éducation, la santé, les achats, la culture, le lien social… la digitalisation est perçue comme outil essentiel, levier d’innovation. Avec CAP FIBRE, la Région Hauts-de-France et les Départements du Nord et du Pas-de-Calais se sont engagés dans une politique publique ambitieuse des infrastructures et des usages numériques. Le 100% fibre marque une première étape de cette ambition : être ce territoire innovant, qui maîtrise son infrastructure et qui fait face, avec plus d’atouts encore, à ses grands défis économiques, sociaux, sociétaux et environnementaux.

Un territoire 100% fibre, c’est une base solide, pérenne, à partir de laquelle nous pouvons désormais imaginer ensemble les nouveaux usages du numérique pour tous et partout.

Bénédicte Messeanne-Grobelny
Vice-Présidente Pas-de-Calais

C’est dans l’ADN de Vauban de s’engager sur le long terme, avec ses partenaires industriels et financiers, afin d’accompagner les collectivités locales et leur permettre de saisir des opportunités de développement au travers de projets d’une envergure comme celle de Cap Fibre, à impact durable sur l’économie réelle.

Gwenola Chambon
Fondatrice de Vauban Infrastructure Partners

Le rôle d’un opérateur d’infrastructures comme CAP FIBRE est de voir plus loin que les besoins d’aujourd’hui. Avec l’ensemble des acteurs du territoire, nous nous devons de fournir le meilleur niveau de connectivité pour faire vivre les usages numériques d’aujourd’hui et de demain.

Eric Jammaron
Président de CAP FIBRE et d’AXIONE

Nous sommes fiers d’avoir investi 41 M€ dans ce magnifique projet qui renforce notre intervention au service de la compétitivité et de l’attractivité des territoires, et d’avoir signé une charte RSE avec la Région Hauts-de-France pour que ce projet soit responsable, vecteur de progrès et d’emplois.

Olivier Camau
Directeur Régional de la Banque des Territoires

SUR LE MÊME SUJET :

La fin des travaux du déploiement approche dans le Nord et le Pas de Calais

Témoignage de Maud, Cheffe de projet en vie du réseau dans l’agence Nord d’Axione

Témoignage de Guillaume, Responsable travaux du déploiement FTTH Nord Pas de Calais

Pour relever le défi de la transformation numérique au Royaume-Uni, Axione, avec l’appui de ses actionnaires Bouygues Énergies & Services et Vauban Infrastructure Partners, crée Axione Fibre, une société dédiée au déploiement et à l’exploitation d’un réseau 100 % fibre dans les zones périurbaines et rurales et ainsi contribuer à la réduction de la fracture numérique.


Axione Fibre concevra, construira et exploitera un réseau d’accès fibre optique à l’abonné (FTTH). Basé sur un modèle de réseau d’accès ouvert, Axione Fibre agit en tant qu’opérateur de gros et ouvrira son réseau FTTH à l’ensemble des fournisseurs d’accès internet, des intégrateurs, des opérateurs télécoms ainsi que des distributeurs afin de proposer un service de connectivité très haut débit de qualité aux utilisateurs finaux.

Cet investissement de 300 millions GBP, réalisé avec des partenaires financiers, représente la première phase d’un projet de grande ampleur visant à atteindre 4 millions de locaux dans tout le Royaume-Uni.

Axione Fibre pourra s’appuyer sur l’expérience, le savoir-faire et la solidité financière de ses actionnaires pour mener à bien ce projet d’envergure, grâce à l’expertise industrielle et commerciale d’Axione, filiale du groupe Bouygues, acteur international majeur dans les domaines de la construction et des télécommunications, et Vauban Infrastructure Partners, filiale de Natixis, société reconnue dans la gestion de fonds d’investissement dans le domaine des infrastructures.

Axione possède une solide expérience réussie dans le déploiement et l’exploitation des infrastructures numériques. Axione a été pionnier dans le déploiement de réseaux de fibre optique en France, basé sur un modèle d’accès ouvert. Ce succès réside avant tout sur la volonté de développer des infrastructures numériques qui soutiendront la transformation sociale et dynamiseront le tissu économique local.

Dominique Astier, directeur général d’Axione UK : « Les infrastructures de fibre optique jusqu’à l’abonné sont essentielles pour pouvoir fournir des services numériques performant sur un territoire, tant pour les habitants, que pour les entreprises et le secteur public. Nous sommes fiers de créer en partenariat avec Vauban, Axione Fibre, un opérateur de gros FTTH à grande échelle ciblant les petites villes et les villages du Royaume-Uni. »

Pierre Vanstoflegatte, directeur général du pôle Énergies & Services de Bouygues Construction, président de Bouygues Énergies & Services et président d’Axione : « Maintenant qu’Axione a prouvé la solidité de son modèle en France, elle met à profit, via Axione Fibre, son expertise au Royaume-Uni, marché clé dans la stratégie de développement du pôle Énergies & Services de Bouygues Construction. Dans tous les pays où nous sommes présents, nous voulons aller plus loin pour fournir des ressources essentielles aux collectivités locales et régionales, afin de les aider à construire leur avenir. L’infrastructure numérique constitue la base de cette transformation numérique créatrice de valeur. »

Gwenola Chambon, Directrice générale et partenaire fondatrice de Vauban Infrastructure Partners : « Il y a plus de dix ans, nous avons été parmi les tout premiers investisseurs en infrastructures à investir dans le secteur du numérique en France car nous étions convaincus que les réseaux FTTH étaient essentiels au développement des collectivités et qu’ils présentaient une opportunité unique de croissance commerciale. Depuis 2009, notre engagement constant dans ce secteur essentiel nous a permis de construire un important portefeuille d’infrastructures numériques en France aux côtés d’Axione. Axione est un partenaire avec lequel nous avons construit au fil des années un partenariat solide, couronné par une entrée au capital d’Axione début 2019. Notre objectif en tant qu’actionnaire est de soutenir son développement en France et de favoriser sa diversification d’activité en exportant son expertise à l’étranger. Axione Fibre au Royaume-Uni ouvre la voie à ce développement stratégique et constitue la première étape de cette stratégie. »

Animons le monde écrit sur un paysage

Communiqué de presse

Le Département de Loire-Atlantique fait du numérique un enjeu de développement équilibré des territoires. Dans le cadre d’une délégation de service public, il a retenu le groupement conduit par Axione en partenariat avec Vauban pour répondre à l’objectif 100 % fibre d’ici 2025.

FIBRE44, société constituée par le groupement Axione, Vauban Infrastructure Partners et la Banque des Territoires, démarre ainsi les premiers travaux pour assurer l’accès à la fibre optique de l’intégralité des locaux restants à couvrir en Loire-Atlantique, en dehors des agglomérations de Nantes, de Saint-Nazaire et de la presqu’île guérandaise.

L’objectif est double :

  • Construire et exploiter 179 000 prises d’ici quatre ans en complément des prises en fibre optique déjà déployées par le Département.
  • Reprendre avant 2027 l’ensemble des infrastructures déployées (environ 290 000 prises au total en fibre optique) et en assurer l’exploitation technique et commerciale jusqu’en 2050.

Cette opération sera réalisée intégralement via le financement des actionnaires de FIBRE44 (Axione, Vauban et la Banque des Territoires) et de partenaires bancaires (la Caisse d’Epargne Bretagne Pays de Loire, Natixis, Société Générale et le CIC) en appui de prêts durables.

Au terme des 30 ans de la délégation de service public, le Département sera propriétaire de la totalité du réseau.

(…)

La fibre optique permet à chacun de définir ses usages et de choisir des services adaptés pour organiser et faciliter sa vie quotidienne et son activité professionnelle : pour la santé comme pour la culture, pour l’éducation comme pour l’échange, le partage…

La crise sanitaire a malheureusement souligné la fracture numérique dont souffrent certains habitants. Pour permettre l’égalité d’accès au très haut-débit en centre-ville comme un milieu rural, aux artisans, indépendants, chefs d’entreprise, salariés, agriculteurs, particuliers, retraités… le Département s’est engagé pour déployer la fibre optique en Loire-Atlantique, avec l’objectif 100 % fibre d’ici 2025.

Le début des travaux conduits par FIBRE44 marque ainsi une nouvelle étape importante dans ce chantier d’envergure lancé par le Département. 

Philippe Grosvalet, président du Département de Loire-Atlantique

Axione est animée par la conviction que le métier d’aménageur numérique ne s’arrête pas à la mise en œuvre de l’infrastructure de réseau. C’est également être force de proposition, faire de l’innovation une priorité et s’impliquer dans la création d’une véritable dynamique de développement local. Pour ce faire, nous souhaitons contribuer à l’attractivité de la Loire-Atlantique en construisant un réseau qui constituera les fondations nécessaires au développement de solutions innovantes locales.

Eric Jammaron, Directeur Général Délégué d’Axione

A travers le projet de déploiement de la fibre optique sur tout le territoire de la Loire-Atlantique, c’est l’embauche, la formation, la montée en compétence et l’insertion locale qui sont stimulées. 

Jean-François Sourisseau, Directeur de FIBRE 44

Le digital est devenu une infrastructure essentielle pour les territoires. Le rôle de Vauban est de canaliser des ressources longues afin de les investir dans les infrastructures qui seront les vecteurs du développement des territoires à long terme. Le lancement des premiers travaux de cette seconde phase sur le département de Loire Atlantique est une étape clé de la transformation de l’engagement de Vauban sur le territoire en une infrastructure tangible au bénéfice de tous.

Gwenola Chambon, Directrice Générale de Vauban Infrastructure Partners

La Banque des Territoires s’associe à ses partenaires de longue date, Axione et Vauban Infrastructure Partners, pour investir dans le déploiement de la fibre en Loire-Atlantique. Elle est pleinement engagée dans la lutte contre la fracture numérique : Fibre44 est devenu le 27ème réseau d’initiative publique soutenu par la Banque des Territoires en France, et le quatrième en région Pays-de-la-Loire. C’est un projet structurant qui contribue non seulement à apporter le très-haut-débit dans les zones rurales ou périurbaines mais qui bénéficie effectivement à l’emploi, à l’insertion et in fine à l’économie locale 

Philippe Jusserand, directeur régional de la Banque des Territoires

(…)

Communiqué de presse

Nouveau contrat mode Stoc : un accord majeur pour améliorer la qualité des raccordements et garantir la pérennité des réseaux fibre en France.

18 mois après le lancement des travaux relatifs à l’évolution du mode d’intervention des sous-traitants pour le raccordement des abonnés sur les réseaux fibre en France, la fédération InfraNum se réjouit d’annoncer la mise en place d’accords majeurs entre opérateurs d’infrastructures et opérateurs commerciaux. Les premières signatures ont déjà eu lieu pour une généralisation rapide et une mise en place immédiate. Ce nouveau cadre contractuel doit garantir l’exploitation durable des réseaux FTTH et une amélioration rapide de l’impact des raccordements sur l’intégrité de tous les segments de l’infrastructure mutualisée.

Le plan France Très Haut Débit accélère massivement le déploiement et le volume d’abonnés à raccorder à la fibre optique ne cesse d’augmenter. Un succès tempéré par les nombreux problèmes de qualité liés aux raccordements d’abonnés constatés sur le terrain, corollaires des modalités d’échange et d’intervention inadaptées entre opérateurs d’infrastructures (OI) et opérateurs commerciaux (OC).

Face à cette situation, dès fin 2019, la fédération InfraNum a fédéré l’ensemble des opérateurs d’infrastructures afin d’identifier des propositions d’amélioration du mode STOC. Leurs préconisations ont servi de base à la feuille de route définie par l’Arcep début 2020.

Objectif : aboutir à une résolution collective opérationnelle efficace et équilibrée pour améliorer la qualité et la sécurité des interventions, les processus et la rapidité de raccordement, la formation des intervenants, afin d’assurer la qualité et la pérennité des réseaux en responsabilisant les intervenants.

Ce nouveau cadre contractuel est en passe d’être décliné dans les contrats en cours de signature chez les principaux opérateurs d’infrastructure et les opérateurs commerciaux, Axione et Altitude Infra annonçant déjà l’avoir entériné avec la majorité des OC et TDF confirmant pour sa part être en bonne voie avec les principaux opérateurs commerciaux.

Ce tour de force, qui reçoit le soutien de l’Arcep et des Elus très attentifs à la qualité de leurs réseaux, évite d’imposer une décision réglementaire et s’appuie sur trois grands principes :

  • Améliorer la sécurité et la qualité des interventions : Accompagnement systématique (par l’OI) de tout nouvel intervenant sur le réseau, renforcement des procédures contractuelles de reprise des malfaçons, réalisation d’audits communs et l’introduction de sanctions, pouvant aller jusqu’à l’exclusion d’un sous-traitant, en cas de manquement contractuel.
  • Renforcer la transparence : Processus de raccordement entre OI et OC : traitement photographique des interventions des OC (comptes-rendus avec photos horodatées, montage « avant-après », etc.). L’OI pourra, via un contrôle par un système d’intelligence artificielle, identifier rapidement toute malfaçon ou dégradation liée à une intervention et y remédier.
  • Rééquilibrer les coûts de maintenance : Entre les OI et les OC, une prise en charge collective des frais de remise en état du réseau, selon une clé de répartition approuvée par l’Arcep.

Chaque acteur doit désormais adhérer à ces nouvelles mesures opérationnelles en les transposant sans délai dans ses outils et ses méthodes pour collectivement répondre à cet impératif d’amélioration. Chaque intervenant est conscient que seule une mobilisation totale de tous sur le sujet et à tous les niveaux de la chaîne de production permettra de voir rapidement les premiers effets positifs de ces nouvelles modalités.

« Face à la cadence soutenue des déploiements et des raccordements, ce nouveau contrat est le signe d’une intelligence collective de l’ensemble des acteurs de la filière en faveur de la qualité sur le long terme des réseaux. Il devrait rendre le mode Stoc plus efficace pour raccorder correctement et rapidement les abonnés en fibre, tout en préservant les modèles économiques et en respectant l’intégrité du réseau. Il démontre également la capacité d’adaptation permanente des opérateurs puisqu’il introduit un principe d’amélioration continue des process » se réjouit Etienne Dugas, Président d’InfraNum.


Communiqué de Presse

Atos, Axione et Siemens remportent le marché de fourniture, mise en œuvre et maintenance du réseau multi-services et du système de vidéo-surveillance de trois des quatre futures lignes de métro (15, 16 et 17) du Grand Paris Express, le plus grand projet de transport urbain en Europe. Celui-ci prévoit la construction d’un métro automatique autour de Paris pour éviter de passer par le centre de la capitale. Le marché attribué à Atos, Axione et Siemens représente un montant de 153 millions d’euros et court jusqu’à la fin de la construction du Grand Paris Express.

Le marché porte sur les lignes 15, 16 et 17 qui représentent 129 km de nouvelles lignes automatiques et 49 gares qui desserviront les quartiers d’affaires et résidentiels, les aéroports, mais aussi de nombreux équipements de proximité, et contribueront à créer une nouvelle dynamique en augmentant les opportunités économiques et sociales en région parisienne et au-delà.

Pour répondre à ce projet stratégique, Atos, Axione et Siemens ont réuni leurs compétences industrielles et technologiques pour la conception, la construction, la mise en œuvre et le déploiement des infrastructures réseaux, datacenters et des technologies de contrôle d’accès et de détection intrusion, ainsi que des solutions de téléphonie, de surveillance de la qualité de l’air et de vidéosurveillance intelligente. Ils assureront également la sécurisation informatique de l’ensemble des systèmes. Les prestations accompagneront la construction des infrastructures, dans une optique de très long terme.

Crédit photo : Société du Grand Paris / Leticia Pontual

Nous sommes particulièrement fiers de bâtir l’infrastructure des futures lignes de métro en associant notre savoir-faire en matière d’intégration à nos expertises dans le domaine des datacenters, de la téléphonie et la cybersécurité. Les équipes Atos, en collaboration avec le tissu de PME locales, sont heureuses de mettre l’ensemble de leur expérience au service des citoyens du Grand Paris et de soutenir ainsi le développement du territoire.

Guillaume Beuscart, SVP, Directeur Global Retail, Transportation & Logistics chez Atos

Nous sommes fiers de contribuer à ce grand projet en déployant une infrastructure réseau multiservices, pierre angulaire de l’interconnexion de l’ensemble des systèmes technologiques du métro Grand Paris Express. Les équipes d’Axione ont conçu une architecture réseau sécurisée, innovante et évolutive, répondant aux attentes du transport de voyageurs et ouvertes sur d’autres développements. Un projet d’une telle d’envergure nécessite rigueur, engagement long terme et expertise pluridisciplinaire, des valeurs qui sont au cœur de l’ADN d’Axione.

Eric Jammaron, Directeur Général Délégué chez Axione

Rendre les infrastructures intelligentes au service de la sûreté des personnes et des biens est la raison d’être de nos solutions à haute valeur ajoutée. Dans le cadre du projet du Grand Paris Express, les équipes Siemens Smart Infrastructure mobilisent leur expertise d’intégrateur et leur savoir-faire reconnu pour concevoir et développer des technologies spécifiques et innovantes : contrôle d’accès, détection intrusion ou encore analyse d’image intelligente pour repérer des évènements suspects.

Doris Birkhofer, Directrice Générale chez Siemens Smart Infrastructure France

Le Groupement s’engage à accompagner et soutenir pendant toute la durée du contrat la Société du Grand Paris dans la démarche environnementale volontaire que représente le développement d’un réseau de transports en commun moderne et fiable. Le savoir-faire des trois entreprises pourra être mis au service d’autres écosystèmes locaux, dans les domaines des services de mobilité, des politiques de décarbonation et de l’urbanisme, ainsi que pour l’inclusion des citoyens.

Ce projet reflète l’ambition du groupement de contribuer à l’essor de « territoires intelligents » et facilitera le déploiement, par la Société du Grand Paris, de nouveaux services numériques auprès des collectivités et des populations.


À propos d’Atos

Atos est un leader international de la transformation digitale avec 110 000 collaborateurs et un chiffre d’affaires annuel de 12 milliards d’euros. Numéro un européen du cloud, de la cybersécurité et des supercalculateurs, le groupe fournit des solutions intégrées pour tous les secteurs, dans 73 pays. Pionnier des services et produits de décarbonation, Atos s’engage à fournir des solutions numériques sécurisées et décarbonées à ses clients. Atos opère sous les marques Atos et Atos|Syntel. Atos est une SE (Société Européenne) cotée sur Euronext Paris et fait partie de l’indice CAC 40.

La raison d’être d’Atos est de contribuer à façonner l’espace informationnel. Avec ses compétences et ses services, le groupe supporte le développement de la connaissance, de l’éducation et de la recherche dans une approche pluriculturelle et contribue au développement de l’excellence scientifique et technologique. Partout dans le monde, Atos permet à ses clients et à ses collaborateurs, et plus généralement au plus grand nombre, de vivre, travailler et progresser durablement et en toute confiance dans l’espace informationnel.


À propos d’Axione

Axione, acteur majeur de l’aménagement numérique des territoires ruraux et urbains, a fondé son projet d’entreprise sur sa capacité à assurer la conception, la construction, le financement et l’exploitation d’infrastructures numériques de nouvelle génération au service de la démocratisation des accès et des usages numériques. C’est aux côtés de ses actionnaires Bouygues Energies & Services et Vauban Infrastructure Partners et avec l’appui de partenaires innovants qu’Axione poursuit son développement en proposant à ses clients privés et publics des solutions pour faire du numérique un levier durable au service de leurs projets et de leurs politiques.

www.axione.com – Suivez-nous sur @AxioneOfficiel


À propos de Siemens Smart Infrastructure

Siemens Smart Infrastructure (SI) développe des infrastructures intelligentes et évolutives pour le monde d’aujourd’hui et de demain. SI répond aux défis de l’urbanisation et du changement climatique en connectant les systèmes d’énergie, les bâtiments et les sites industriels grâce à un portefeuille complet et unique de produits, systèmes, solutions et services, de la production jusqu’à la consommation d’énergie. Dans un monde toujours plus digital, SI accompagne ses clients dans leur développement et participe au progrès de la société tout en contribuant à la protection de la planète : « SI creates environments that care ». Siemens Smart Infrastructure, dont le siège est localisé à Zoug (Suisse), compte 72 000 salariés dans le monde.

Siemens France Holding est une filiale de Siemens AG, groupe technologique de dimension mondiale. Depuis 170 ans en France, le nom de Siemens est synonyme de performance technique, d’innovation, de qualité et de fiabilité. Siemens opère dans les domaines des infrastructures intelligentes pour les bâtiments, la production d’énergie décentralisée, l’automatisation et de la digitalisation dans l’industrie manufacturière et l’industrie des procédés. Siemens œuvre à la convergence du monde numérique et du monde réel au profit de ses clients et de la société dans son ensemble. Par ailleurs, Siemens Mobility, est un fournisseur majeur de solutions de mobilité intelligente pour le transport de passagers et de marchandises. Avec sa filiale cotée en bourse Siemens Healthineers AG, dans laquelle le groupe détient une participation majoritaire, l’entreprise est également un fournisseur de premier plan de solutions et de services destinés au secteur de la santé. En outre, Siemens détient une participation minoritaire dans Siemens Energy, acteur majeur dans le transport, la distribution et la production d’énergie qui a été introduit en bourse le 28 septembre 2020.

Avec 6 000 collaborateurs, 7 sites industriels et 15 sites de R&D et d’ingénierie, et plus de 40 agences locales, Siemens France s’engage activement dans les filières stratégiques pour l’industrie française. Au 30 septembre 2020, date de clôture du dernier exercice, Siemens France a enregistré, au titre de ses activités poursuivies, un chiffre d’affaires de 1,8 milliard d’euros. Pour de plus amples informations, retrouvez-nous sur Internet à l’adresse : www.siemens.fr. Suivez-nous sur Twitter : @Siemens_France


Communiqué de presse

FIBRE44, société constituée par le groupement Axione, Vauban Infrastructure Partners et la Banque des Territoires, annonce la signature d’un contrat de délégation de service public de 30 ans pour le déploiement et l’exploitation du réseau fibre optique (290 000 prises FTTH à terme) du Département de Loire Atlantique, ainsi que la mise en place du 1er prêt durable « Sustainable Loan » du secteur de la fibre télécom en France, accordé par les partenaires bancaires (la Caisse d’Epargne Bretagne Pays de Loire, Natixis, Société Générale et le CIC) au bénéfice de FIBRE44. Cette opération s’inscrit dans l’objectif 100% fibre en Loire-Atlantique pour les particuliers, les entreprises et les services publics d’ici 2025

Un objectif ambitieux, exemplaire et solidaire

L’objectif du contrat est double : construire et exploiter 179 000 prises d’ici 4 ans en complément des prises FTTH déployées par le Département puis reprendre avant 2027 l’ensemble des infrastructures déployées (environ 290 000 prises FTTH) et en assurer l’exploitation technique et commerciale jusqu’en 2050.

Fort de son expérience depuis 2003 auprès des collectivités, Axione, avec le soutien de ses partenaires financiers Vauban et la Banque des Territoires, s’engage sur un calendrier de déploiement ambitieux et crédible, en cohérence avec les contraintes actuelles.

Un financement labellisé, reflet du caractère durable et engagé du projet

Cette opération sera réalisée intégralement via le financement de des actionnaires de FIBRE44 (Axione, Vauban et la Banque des Territoires), et de partenaires bancaires (la Caisse d’Epargne Bretagne Pays de Loire, Natixis, Société Générale et le CIC).

FIBRE44 obtient auprès de Vigeo Eiris, agence de notation sociale et environnementale internationale de premier plan, avec le soutien de son conseil Natixis, la première certification de prêt durable dans le secteur de la fibre télécom pour les financements bancaires levés sur ce projet, confirmant ainsi son engagement fort et les bénéfices du projet dans le développement social et durable dans le département de Loire-Atlantique.

A travers ce projet, FIBRE44 devient un acteur clé pour réduire la fracture numérique entre les zones denses et les zones rurales du département et permettra de donner l’accès au Très Haut Débit à l’ensemble de la population du département. FIBRE44 s’engage également à déployer un volume de

250 000 heures d’insertion professionnelle et de formation sur la durée du contrat. Au total, ce sont plus de 500 emplois qui seront mobilisés pour ce vaste chantier d’aménagement.

« Le digital est devenu une infrastructure essentielle pour les territoires. Le rôle de Vauban, en tant qu’investisseur, est de permettre aux collectivités de saisir cette opportunité de développement. Par la signature de ce projet de déploiement de la fibre dans le département de Loire-Atlantique couvrant les zones d’initiatives publiques, Vauban confirme son engagement à mobiliser les ressources longues des investisseurs institutionnels pour les mettre au service de l’économie réelle et avoir un impact positif durable. L’obtention de cette première certification « Sustainable Loan » est une démarche innovante et reflète pleinement notre stratégie d’investisseur actif et responsable. »
Gwenola Chambon, Directeur Général de Vauban Infrastructure Partners

« A travers son rôle d’aménageur numérique, Axione accompagne les collectivités dans leur transition numérique territoriale afin d’amplifier les dynamiques locales et collaboratives. Déployer la fibre optique dans l’ensemble des locaux de la Loire Atlantique renforce non seulement l’accessibilité de tous aux usages et services numériques, mais permet également l’émergence de solutions innovantes qui pourront se déployer localement et contribuer aux défis contemporains.  Au-delà de la construction et de l’exploitation de l’infrastructure numérique, FIBRE44 entend être un acteur local responsable et engagé sur le plan sociétal et environnemental. La mise en place de ce premier prêt durable dans le secteur de la fibre démontre un premier engagement concret à développer des solutions pérennes financières, techniques, organisationnelles, partenariales s’inscrivant dans une dynamique de développement local et durable. »
Eric Jammaron, Directeur Général Délégué d’Axione

« La Banque des Territoires s’associe à ses partenaires de longue date, Axione et Vauban Infrastructure Partners, pour investir dans le déploiement de la fibre en Loire-Atlantique. Nous restons plus que jamais pleinement engagés dans la lutte contre la fracture numérique : Fibre44 est ainsi le 27ème réseau d’initiative publique soutenu par la Banque des Territoires en France, et le quatrième en région Pays-de-la-Loire. Avec ce premier prêt durable pour un réseau d’initiative publique accordé à la société de projet (dont la Banque des Territoires est actionnaire), la Banque des Territoires confirme aussi son engagement en faveur d’une transition numérique durable et socialement responsable. La certification de la dette portée par Fibre44 s’inscrit ainsi parfaitement dans la démarche d’exemplarité de nos participations dans le secteur des infrastructures numériques. Ces certifications constituent un gage de transparence important pour s’assurer que nos investissements contribuent non seulement à apporter le très-haut-débit dans les zones rurales ou périurbaines mais aussi qu’ils bénéficient effectivement à l’emploi, à l’insertion et in fine à l’économie locale ».
Philippe Jusserand, Directeur Régional de la Banque des Territoires


A propos d’Axione

Axione, détenue par Bouygues Energies & Services et Vauban Infrastructure Partners, est un acteur majeur de l’aménagement numérique des territoires ruraux et urbains. Partenaire engagé du Plan

France Très Haut Débit, Axione conçoit, construit, finance et opère les infrastructures numériques de nouvelle génération fixe et mobile pour son propre compte et pour celui des collectivités territoriales ou opérateurs de services. Levier à l’intensité concurrentielle et à la diversité des usages et des services,

Axione intervient sur toutes les régions françaises (zone très dense et zones moins denses) et propose aux opérateurs télécom des services d’accès THD vers leurs abonnés en mutualisant ses infrastructures numériques, ouvertes et accessibles à tous (6 millions de prises FTTH en France). Près de 150 opérateurs utilisent les réseaux opérés par Axione.


A propos de Vauban

Vauban Infrastructure Partners (« Vauban ») est une société de gestion du groupe BPCE, dédiée aux investissements dans les infrastructures. Vauban intervient sur le marché européen sur 4 secteurs : les infrastructures numériques, la mobilité, la transition énergétique et les infrastructures sociales, avec des investissements emblématiques tels que Oc’via – Contournement Nîmes-Montpellier, le ministère de la Défense à Balard, THD Nord Pas de Calais ou Cityfast. Le positionnement stratégique de Vauban repose sur une vision d’investissement long-terme visant des rendements durables et un engagement fort envers l’ensemble des parties prenantes. L’équipe de Vauban est constituée de 40 professionnels travaillant ensemble depuis dix ans. Vauban gère aujourd’hui plus de 4 milliards d’euros auprès de plus de 40 investisseurs au travers six fonds d’infrastructures et a réalisé plus de 60 investissements dans plus de dix pays. 


A propos de la Banque des Territoires

Créée en 2018, la Banque des Territoires est un des cinq métiers de la Caisse des Dépôts. Elle rassemble dans une même structure les expertises internes à destination des territoires. Porte d’entrée client unique, elle propose des solutions sur mesure de conseil et de financement en prêts et en investissement pour répondre aux besoins des collectivités locales, des organismes de logement social, des entreprises publiques locales et des professions juridiques. Elle s’adresse à tous les territoires, depuis les zones rurales jusqu’aux métropoles, avec l’ambition de lutter contre les inégalités sociales et les fractures territoriales. La Banque des Territoires est déployée dans les 16 directions régionales et les 35 implantations territoriales de la Caisse des Dépôts afin d’être mieux identifiée auprès de ses clients et au plus près d’eux.

Pour des territoires plus attractifs, inclusifs, durables et connectés.

Site web : www.banquedesterritoires.fr
Twitter : @BanqueDesTerr